Getty Images

Rennes a tenu son rang contre Orléans

Rennes a tenu son rang

Le 27/02/2019 à 20:24Mis à jour Le 27/02/2019 à 20:54

COUPE DE FRANCE - Au terme d'un quart de finale animé, notamment par le VAR, le Stade Rennais a validé son ticket pour les demi-finales de la Coupe de France en venant à bout d'Orléans (2-0) au Roazhon Park, mercredi soir. Les Bretons vont retrouver le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis cinq ans.

Après la qualification historique obtenue en 8e de finale de la Ligue Europa la semaine dernière, Rennes continue de faire plaisir à ses supporters. Après avoir longtemps eu du mal à trouver la faille, les Rouge et Noir se sont logiquement imposés (2-0) face à Orléans, pour se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de France, grâce à des buts de Benjamin Bourigeaud et M'Baye Niang. Une première depuis 2014.

Vidéo - Le VAR a retardé l'échéance mais Rennes a fini par faire plier Orléans

02:40

Les outsiders de cette partie ont pourtant démarré bille en tête, tentant de surprendre le Stade Rennais - qui a enregistré le retour d'Hatem Ben Arfa dans le onze de départ - pas franchement émoussé physiquement après avoir affronté le Bétis Séville et Marseille en moins d'une semaine. Cela n'aura pas fonctionné plus de quelques minutes, puisque Rennes a rapidement repris le contrôle de la rencontre. Les joueurs de Julien Stéphan, profitant de la vitesse d'Ismaila Sarr, de la qualité de passe de Benjamin André et Clément Grenier et de l'aisance technique de Ben Arfa, ont dès lors fait pleuvoir les tirs sur le but orléanais (7e, 9e, 20e, 30e, 44e).

Niang a fini par régler la mire

Les Bretons se sont également vu refuser très justement un but (25e), et un penalty (40e), mais ont asphyxier le 8e de Ligue 2, qui est toutefois parvenu à faire trembler les locaux sur quelques sorties de balles bien senties (15e, 32e). La tendance s'est confirmée dans le deuxième acte, et Rennes, après avoir déjà fait trembler son adversaire par deux fois sur coup franc direct auparavant, a trouvé la faille grâce à Benjamin Bourigeaud (1-0, 65e). Puis Niang, qui s'était fait refuser un but juste avant (69e) et n'était pas très en réussite dans la zone de vérité, a profité d'un service parfait de Ben Arfa en bout de course pour tromper Thomas Renault (2-0, 71e).

Vidéo - En une accélération fulgurante, Ben Arfa envoie Niang au paradis

01:14

Il faut reconnaître à l'équipe de Didier Ollé-Nicole son abnégation. Car même menés de deux buts, les Jaune et Rouge se sont battus jusqu'au bout. Ils auraient pu être récompensés de leurs efforts, mais la frappe de Quentin Lecoeuche a simplement effleuré le poteau de Tomas Koubek (73e). Rennes a finalement gardé ses cages inviolées, et embelli un peu plus sa saison. La réception d'Arsenal dans une semaine est bien lancée.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0