Getty Images

Coup de froid sur Grenoble, le match face à Strasbourg reporté

Coup de froid sur Grenoble, le match face à Strasbourg reporté
Par Eurosport

Le 04/01/2019 à 21:05Mis à jour Le 04/01/2019 à 22:27

COUPE DE FRANCE - La rencontre des 32es de finale qui devait opposer vendredi soir le Grenoble Foot 38 au RC Strasbourg a été reportée en raison du mauvais état de la pelouse du stade des Alpes, qui a souffert du froid. Le match ne sera pas joué ce week-end.

Le 32e de finale de Coupe de France qui devait opposer vendredi soir Grenoble (L2) à Strasbourg (L1) a été reporté à quelques secondes du coup d'envoi "d'un commun accord" entre les deux équipes en raison de l'état de la pelouse, gelée.

L'annonce a été faite par le speaker du Stade des Alpes aux 8000 supporters à quelques secondes du début du match, alors que les deux formations s'étaient échauffées et étaient rentrées aux vestiaires pour enfiler leurs maillots. Le match a été reporté à une date ultérieure en raison du froid, qui a gelé la partie centrale de la pelouse du Stade des Alpes, ne garantissant pas des conditions de jeu et de sécurité pour les joueurs.

" C'était compliqué de jouer, on pouvait récupérer des blessés"

"Les premières prémices du gel sont apparues vers 19h30 et les joueurs nous ont rapporté qu'il y en avait sur la partie centrale du terrain. Au fil des minutes, le terrain s'est dégradé en raison du gel, de plus en plus conséquent", a justifié Noël Mannino, délégué de la Fédération. Le match sera rejoué "avant le prochain tour de la compétition", a-t-il précisé, mais pas ce week-end, car le stade sera occupé samedi par une rencontre de Top 14 de rugby entre Grenoble et Castres.

"On est tous déçus car on s'était préparés à jouer ce match. On ne va pas commencer à chercher des responsables et je ne suis pas météorologue. Mais programmer un match à 21H00 un 4 janvier, dans des régions aussi froides... le terrain était dangereux, difficile pour les appuis. C'était compliqué de jouer, on pouvait récupérer des blessés. Tous les acteurs ont estimé que c'était dangereux", a réagi Philippe Hinschberger, l'entraîneur de Grenoble.

"C'est dommageable pour les supporters de Strasbourg, qui ont fait 500 kilomètres pour venir à Grenoble", a-t-il ajouté. "On a un match important dans quatre jours (NDLR : à Lyon en Coupe de la Ligue) et on n'avait pas envie d'avoir des blessés supplémentaires pour un match qui aurait été une parodie de football", a abondé Thierry Laurey, son homologue strasbourgeois.

0
0