Getty Images

Lille élimine Sochaux (1-0) et jouera contre Sète en 16e de finale

Lille a assuré l'essentiel grâce à Pépé

Le 07/01/2019 à 22:50Mis à jour Le 08/01/2019 à 00:52

COUPE DE FRANCE - Lille a sorti Sochaux en 32e de finale lundi soir sur une belle action menée par Pépé et conclue par Araujo. En 16e de finale, le LOSC jouera contre le club de National 2, le FC Sète.

Lille n’a pas eu besoin de forcer son talent pour éliminer Sochaux de la Coupe de France et rallier les seizièmes de finale, où le club nordiste affrontera Sète. Contrairement à d’autres pensionnaires de Ligue 1, et malgré un match au spectacle bien terne, les Dogues ont fait respecter la logique face à des Lionceaux trop limités offensivement. Pour l’emporter d’une courte tête, en l’occurence celle de Luiz Araujo, le LOSC s’en est remis à une inspiration de Nicolas Pépé (1-0).

Seizième de Ligue 2, Sochaux a eu, si besoin en était, une piqûre de rappel quant à l’écart de niveau qui lui reste à combler pour remonter dans l’élite. En déplacement sur la pelouse du dauphin du PSG en Ligue 1 - pas un cadeau - les Lionceaux ont montré de belles choses, à commencer par de l’envie et un certain sens de la combativité. Mais ils n’avaient tout simplement pas les armes pour lutter, même si la Coupe de France a cette tendance à mettre tous les clubs sur un pied d’égalité.

Pépé a (encore) brillé

D’autant que Lille, à peine inquiété, n’a jamais paru appuyer sur l’accélérateur. Sauf Nicolas Pépé, peut-être, qui avait encore du feu dans les jambes. S’il a connu du déchet dans le dernier geste, il a fini par faire une différence en déposant un centre de l’extérieur du pied sur la tête de Luiz Araujo (1-0, 40e). Ce seul but aura suffi dans un face-à-face sans rythme, finalement digne d’une reprise synonyme d’organismes encore un peu lourds.

Battu par Toulouse en championnat avant la trêve hivernale et éliminé par Strasbourg en Coupe de la Ligue, Lille a fait le boulot et tenu son rang. Un service minimum et une prestation pleine de sérieux pour une équipe qui serait bien inspirée de surfer sur le talent de ses jeunes pousses pour aller chercher quelque chose dans une compétition nationale. Où tout est possible.

Vidéo - Dabila : "Il fallait prendre le match pied au plancher"

00:48
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0