Getty Images

Agacé, Villas-Boas se lâche contre Eyraud et lie son avenir à Zubizarreta

Agacé, Villas-Boas se lâche contre Eyraud et lie son avenir à Zubizarreta

Le 15/01/2020 à 14:51Mis à jour Le 15/01/2020 à 20:59

COUPE DE FRANCE - En conférence de presse avant le 16e de finale vendredi (21h05)face à Granville, André Villas-Boas a tenu des propos mystérieux autour de la gestion du club en interne et n'a pas manqué de tacler son président Jacques-Henri Eyraud. Le tacticien portugais a aussi évoqué son avenir, qu'il considère intimement lié à celui d'Andoni Zubizarreta.

Alors que cette conférence de presse s'annonçait plutôt paisible, André Villas-Boas en a décidé autrement. Après avoir rapidement évoqué le déplacement à Granville vendredi (21h05), pour les 16es de finale de la Coupe de France, la possibilité de faire tourner son effectif et le retour de blessure de Steve Mandanda, le coach olympien s'est ensuite exprimé sur la gestion du club et sur son avenir. Et il a fait de nombreux sous-entendus...

Le Portugais a d'abord réagi à l'arrivée de Paul Aldridge, venu au club pour faciliter les relations avec le marché anglais dont la vente de joueurs : "C'est une décision prise par Jacques-Henri Eyraud, qu'Andoni m'a expliquée la semaine dernière. C'est au président de justifier ce choix. Je ne pense pas en tout cas que ça facilite les ventes vers les clubs anglais, mais bon... Au président de s'expliquer. J'ai appris cette décision avec surprise, mais je ne veux pas trop la commenter". Avant de préciser que le président ne l'a pas directement consulté pour ce choix.

La situation économique du club et son avenir

L'ancien entraîneur de Tottenham n'a pas hésité à rappeler le lien fort qui le lie à Andoni Zubizarreta : "Je suis venu ici en premier lieu pour la grandeur du club, en deuxième pour Andoni Zubizarreta. J'ai déjà dit que mon futur est intimement lié à son futur". D'un ton agacé, Villas-Boas a ensuite évoqué la situation économique actuelle du club et les possibles départs qu'elle pouvait engranger : "Je savais que la situation économique du club était prioritaire à l'aspect sportif. Mais normalement le plus important ce sont les performances sportives, qui sont au top actuellement. Je pense que l'intérêt du club est donc de maintenir ces performances au top, et ensuite de voir à la fin de saison en fonction des offres".

Concernant son avenir, le technicien portugais s'est montré flou avec un lourd sous-entendu pour son président : "Je devrais répondre avec franchise mais je ne peux pas... [...] Disons que je suis un homme du monde. J'ai quitté mon poste en Chine pour faire le Dakar. Comme je l'ai dit je suis venu ici pour Andoni. J'apprécie beaucoup la France, j'ai été très bien reçu, je suis heureux d'être ici. Mais pour moi vivre le foot ce sont vivre de belles expériences. Les relations de confiance, ce sont le plus important..."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0