Pascal Dupraz signe et persiste. Au lendemain de Caen-PSG et sa petite phrase sur Neymar ("Je ne vais pas pleurer, je laisse ça à Neymar"), l'entraîneur du Stade Malherbe a "revendiqué" ses propos à RMC Sport. "Il se plaint de prendre des coups alors qu’il chambre balle au pied parce que c’est un artiste, a-t-il expliqué (...) Il est malin, il en rajoute, il provoque, quelque fois il subit et obtient des fautes. Ce qui m’ennuie, c’est qu’il est dans la provocation et l’invective (...) J’espère avoir un jour l’honneur et le plaisir de révéler un joueur de la trempe de Neymar. Je lui conseillerai de se comporter comme le faisait Michel Platini ou Johan Cruyff."

Dupraz : "Je ne vais pas pleurer, ça, je le laisse à Neymar"

Quand on est provoqué, on répond
Coupe de France
PSG - Monaco : Programme, horaire, chaînes... Toutes les infos sur la finale de la Coupe de France
IL Y A 13 HEURES
"J’ai vu par exemple que Johann Lepenant lui a pris deux fois le ballon mercredi soir, ça ne l’a pas empêché de faire deux fautes. Lepenant a beau pleurer, l’arbitre s’en fout. Neymar bénéficie de la mansuétude des arbitres, c’est logique et normal. Il sait faire, il provoque et dribble. Il faut comprendre qu’il a affaire à des hommes en face. Le football est un sport de contact, donc quand on est provoqué, on répond", a ajouté l'ancien coach de Toulouse, dont les propos ont fait réagir le père de Neymar.

Le moment où Neymar a vu ses retrouvailles avec le Barça s'envoler

"Mon fils doit pleurer, mais pas pour ce que vous imaginez, a écrit ce dernier sur Instagram. Selon moi, il doit pleurer à cause d'entraîneurs comme vous, d'arbitres de ce niveau, de ligues qui sont négligeantes, de journalistes dans leur vaste minorité qui sont partiaux et lâches. Oui, il doit pleurer. Mais nos larmes, celles de mon fils, de l'athlète, de la magie du football, vont durer une nuit de plus. Après cela, il se relèvera encore, comme toujours, pour les vaincre." Absent quatre semaines, le numéro 10 du PSG manquera (au moins) le 8e de finale aller de Ligue des champions face au Barça.
Coupe de France
La justesse de Ben Yedder, la vista de Fabregas : les 10 buts de Monaco jusqu'en finale
IL Y A 13 HEURES
Coupe de France
Mbappé puissance 6, l’instinct d’Icardi : les 14 buts du PSG jusqu’en finale
IL Y A 14 HEURES