Un hold-up pour arracher le ticket. Sur-dominé par Lyon en première période, sauvé à multiples reprises par son portier et ses montants, l’AS Monaco a profité d’un combo penalty – carton rouge pour faire la différence au Groupama Stadium mercredi soir (0-2), et se qualifier pour le dernier carré de la Coupe de France. Le club de la Principauté rejoint donc Rumilly Vallières, Montpellier et le PSG, qui a étrillé Angers plus tôt dans la soirée. Le club rhodanien, lui, n’a plus que le championnat à jouer, avec deux chocs contre Lille et… Monaco qui se profilent.

Après une grosse confusion, Ben Yedder ouvre le score sur penalty pour Monaco

Ligue 1
Le chassé-croisé continue : Monaco repasse devant l'OL
IL Y A UNE HEURE
Rentré tête baissée dans son quart de finale de Coupe de France, Lyon en est ressorti assommé. Et cette défaite, le club rhodanien risque de la garder au travers de la gorge pendant longtemps. Car les Gones ont eu toutes les cartes en main pour s’ouvrir les portes du dernier carré. Toutes, sauf celles du réalisme… et surtout de la réussite. Cela fait beaucoup. Il y a eu les parades de Radoslaw Majecki devant Melvin Bard (12e) et Lucas Paqueta (17e), d’abord. Puis, en quatre minutes, le poteau de Maxwel Cornet (31e), celui de Marcelo (33e) et la barre de Maxence Caqueret après un enchaînement de grande classe de Memphis Depay (35e). En première période, Lyon aurait difficilement pu faire plus.

L'OL a énormément tenté, Monaco très peu, et personne n'a marqué : le résumé du premier acte

L'OL écoeuré, Monaco opportuniste

De quoi faire passer au second plan l’exclusion de Rudi Garcia (23e), visiblement trop véhément auprès du quatrième arbitre. Ce qui n’est pas passé aux yeux de la très sévère Stéphanie Frappart, qui a dégainé son premier carton jaune à la… 11e seconde de jeu, après une très vilaine faute de Kevin Volland sur Paqueta. Ce même Volland qui a mis fin à tout suspense à une demi-heure du terme, d’une frappe parfaite du droit sous la barre (0-1, 62e). Mais ça, c’était dix minutes après le vrai tournant de cette rencontre.

Un missile de Volland et Monaco fait le break

D’un pied beaucoup trop haut dans sa surface devant Fodé Ballo-Touré, Sinaly Diomandé a précipité la chute des siens. À l’arrivée, un penalty logique. Et un second jaune beaucoup moins discutable que le premier. Wissam Ben Yedder, titulaire de dernière minute suite au forfait de Stevan Jovetic, ne s’est pas fait prier pour transformer cette offrande et assommer une première fois les hommes de Garcia (0-1, 53e). Avec la suite que l’on connaît.
Avant cela, la formation de Niko Kovac était très, très loin des standards affichés ces dernières semaines. Dépassé de toutes parts durant 45 minutes, incapable de se montrer dangereux, le club du Rocher a fait le dos rond. Et s’il se demandera peut-être comment cela a pu arriver après une telle soirée, le voilà à huit matches de rang sans concéder de but toutes compétitions confondues. Une performance majuscule. Le 2 mai prochain, les deux équipes se retrouveront pour un nouveau choc très important en Ligue 1. Avant cela, l’OL passera par la case Lille. Le tournant de la saison rhodanienne a donc très mal débuté, tandis que Kovac et les siens, affamés, peuvent rêver en grand.
Ligue 1
"Grand match", concurrence et avenir bleu : à Monaco, Disasi a encore grandi
IL Y A 20 HEURES
Ligue 1
"On se doit de les remercier" : l'OL a été soutenu par ses supporters... depuis l'extérieur du stade
IL Y A UN JOUR