Lyon fait le boulot avec sérieux. Sans pitié en première période, l’OL a facilement dominé l’AC Ajaccio mardi soir, en 32es de finale de la Coupe de France. Les Gones rejoignent donc Valenciennes et Lorient, qualifiés plus tôt dans la soirée, au prochain tour. Les quatre attaquants titulaires, dont Islam Slimani et Rayan Cherki, ont marqué pour les hommes de Rudi Garcia, qui ont ensuite obtenu et concédé un penalty au cours d'une seconde période plus calme.
Après un Reims - Valenciennes particulièrement prolifique en début de soirée (3-4), la Vieille Dame était décidément dans un grand soir ce mardi. Mais au Groupama Stadium, il n’y a eu ni surprise, ni suspense. La faute - ou grâce, c’est selon - à un OL certes remanié mais très sérieux face à un ACA qui a tendu le bâton dès l’entame de match. Après à peine une minute de jeu, le club corse avait déjà concédé deux occasions franches, signées Maxwel Cornet et Rayan Cherki. Le début d’un calvaire.
Ligue des champions
Quatre clubs qualifiés ? La réforme de la C1 pourrait faire le bonheur de la L1
09/02/2021 À 19:35

Depay et Slimani régalent, Cherki s'illustre : Lyon s'est fait plaisir contre Ajaccio

Ajaccio a trop donné, l’OL l’a sanctionné

Car dix minutes plus tard, les erreurs des troupes d’Olivier Pantaloni ont commencé à être sanctionnées. Une perte de balle de Qazim Laci a débouché sur l’ouverture du score de Memphis Depay, parfaitement lancé par Islam Slimani (1-0, 10e). Puis l’attaquant algérien a ouvert son compteur but avec les Gones en reprenant un centre du bien trop libre Mattia De Sciglio (2-0, 22e). Deux minutes plus tard, Cornet profitait du mauvais alignement de la défense adverse pour convertir le caviar de Bruno Guimaraes (3-0, 24e). Ajaccio n’y aura même pas cru une demi-heure.

Garcia : "Cherki, rappelez-vous qu’il n’a pas 18 ans !"

Impuissants face à l’immense supériorité de leurs adversaires, les visiteurs n’ont pas non plus mis les ingrédients suffisants pour limiter la casse, notamment dans l’agressivité. La preuve quand Cherki a eu tout le loisir de se retourner et de percuter plein axe, avant de s’appuyer sur un Slimani décidément inspiré, et d’alourdir la marque (4-0, 38e). Les habituels remplaçants se sont donc montrés, à l’image également d’une paire Guimaraes-Caqueret omniprésente, et c’est certainement ce que Garcia retiendra, au-delà de ce ticket pour les 16es de finale.

Aouar, entrée gagnante

Les habituels titulaires, eux, ont su s’adapter à leur rôle de remplaçant. Lancé à la pause, Houssem Aouar a obtenu et transformé un penalty (5-0, 78e), alors que Léo Dubois a eu droit à quelques minutes comme… milieu défensif. Côté ACA, les trois changements effectués à la pause ont aussi eu leur impact. Les troupes de Pantaloni ont rempli leur contrat : ne pas sombrer dans le second acte. Le (généreux) penalty transformé par Riad Nouri (5-1, 90e), leur a même permis de faire match nul après la pause. Un maigre lot de consolation pour le 10e de Ligue 2.

Aulas : "On va donner le nom de Gérard Houllier au centre d'entraînement de Lyon"

Coupe de France
Reims à l'envers après une avalanche de buts, Lorient à l'endroit au finish
09/02/2021 À 19:22
Transferts
Les 8 infos mercato qui vous ont échappé mardi
09/02/2021 À 18:33