A la fin, c’est encore Monaco qui gagne. Globalement dominatrice mais incapable de marquer durant le temps additionnel, la formation de Niko Kovac a dû attendre la séance de tirs au but pour se qualifier en quarts de finale de la Coupe de France, aux dépens d’un FC Metz batailleur (0-0, 5 tab à 4). Les Monégasques confirment une fois de plus leur superbe année 2021 avec une 15e victoire lors de leurs 19 derniers matches et poursuivent logiquement leur route.

Metz peine offensivement

Ligue des champions
"On a aussi gagné contre le racisme" : Les Monégasques remontés après leur victoire à Prague
IL Y A 3 HEURES
Battus sèchement par Monaco ce samedi lors de la 31e journée de Ligue 1 (0-4), la formation de Frédéric Antonetti avait à cœur de montrer un tout autre visage sur la pelouse de Louis-II. Et si les Monégasques ont été les premiers à se procurer une occasion franche, Oukidja, de retour après quatre matches de suspension, a parfaitement renvoyé la frappe croisée de Gelson Martins depuis le point de penalty (3e) pour donner le ton à ses joueurs de champs.
Parfaitement en place défensivement et déterminé à ne pas subir, le FC Metz a même accaparé le ballon, ne quittant que peu le camp de leurs adversaires durant la première demi-heure de jeu. Mais Monaco, qui n’a perdu qu’un seul de ses 18 derniers matches, a laissé passer l’orage, en attendant que le vent tourne.

Wissam Ben Yedder (AS Monaco) face à Metz en Coupe de France

Crédit: Getty Images

Lancé par Ben Yedder, Gelson Martins a perdu un nouveau duel face à Oukidja (31e) avant que Youssouf Fofana ne fasse passer un petit frisson en décochant une puissante frappe de trente mètres juste à côté de la lucarne (32e). Vaillant mais en manque de solutions offensives, le FC Metz s’est procuré sa seule véritable occasion juste avant de rentrer aux vestiaires, d’un tir lointain de Leya Iseka, bien capté par Majecki malgré un petit rebond devant lui (44e), permettant aux deux équipes de prendre une pause bien méritée.

Monaco au bout du bout

Certainement bousculés par Niko Kovac, les Monégasques sont revenus sur leur pelouse bien plus saignants. Mais Gelson Martins a perdu un troisième duel avec Oukidja (50e) avant que Kevin Volland ne décoche une frappe bien trop molle malgré un magnifique contrôle orienté pour s’ouvrir le chemin du but (67e). Installé dans le camp messin, Monaco a continué à pousser pour s’éviter une fin de match compliquée. Mais quand ça ne veut pas…
Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Stevan Jovetic a vu sa demi-volée renvoyée par la transversale d’Oukidja (81e), puis sa reprise par un bon tacle de Kouyaté (90e). Il ne pouvait en être autrement : pour se qualifier, les Monégasques allaient devoir forcer leur destin lors de la séance de tirs au but.
Parfaits dans l’exercice, Ben Yedder, Kevin Volland, Djibril Sidibé, Cesc Fabregas et Stevan Jovetic n’ont pas tremblé devant le jeune Oukidja. Tout le contraire d’Habib Maïga, décochant une frappe largement au-dessus du but lors du quatrième tir messin pour envoyer l’AS Monaco en quarts de finale de la Coupe de France au terme d’un match haletant.
Ligue des champions
Une belle entrée en matière et déjà une option pour l'ASM
IL Y A 6 HEURES
Ligue des champions
Cris racistes à Prague ? Les Monégasques ont demandé à stopper le match
IL Y A 6 HEURES