Logique respectée, et presque sans trembler. Le Paris Saint-Germain a pris le meilleur sur le Stade Malherbe de Caen ce mercredi (0-1) et s'est ouvert la voie des 16es de finale de la Coupe de France. Les Caennais, solides et décomplexés, ont joué crânement leur chance, mais le talent parisien a fait la différence en seconde période. Le 11e de Ligue 2 n'a pas à rougir de sa prestation, et aurait pu arracher une séance de tirs au but si Caleb Zady s'était appliqué en fin de match. Une seule inquiétude subsiste pour le PSG, et elle est de taille : Neymar a quitté ses partenaires à l'heure de jeu sur blessure, à moins d'une semaine d'un déplacement à Barcelone en Ligue des champions.

Un joli contre et de belles frayeurs : Paris s'est qualifié sur un fil à Caen

Coupe de France
Tranquille comme Lille
10/02/2021 À 19:52
Mais avant le Barça, il y avait une autre équipe au maillot rayé rouge et bleu sur le chemin parisien. D'entrée de jeu, Aliou Traoré a montré que les Normands n'avaient pas froid aux yeux. Le milieu caennais a profité d'une mauvaise relance de Thilo Kehrer pour prendre sa chance de loin. Sergio Rico a détourné comme il a pu par-dessus sa barre (5e). Jessy Pi l'a imité d'une demi-volée sur un renvoi de la tête d'Abdou Diallo, mais là aussi, Rico a veillé au grain (14e). Bousculé, le PSG s'est voulu patient, privant son adversaire du ballon. Neymar, titulaire au contraire de Kylian Mbappé ou Mauro Icardi, a sonné la révolte. Son centre-tir au terme d'une accélération côté gauche a forcé Aloys Fouda à un dégagement aléatoire (33e). Sa transversale pied gauche pour Julian Draxler, parti à la limite du hors-jeu, méritait que l'Allemand croise davantage sa tête pour trouver le cadre (42e). A la mi-temps, Caen avait fait plus que résister.

Neymar décisif... avant d'inquiéter

Inquiétude au PSG : après un coup reçu et une altercation, Neymar rentre aux vestiaires

Piqués au vif, les Parisiens ? Sur une orientation du jeu côté gauche de Moise Kean, Neymar a pris de vitesse Steeve Yago. Son centre à mi-hauteur a trouvé... Kean, à l'origine et à la conclusion pour ouvrir le score de près (49e, 0-1). L'Italien pensait s'offrir un doublé sur une superbe ouverture de Leandro Paredes par-dessus la défense, mais Sullivan Péan a remporté le face-à-face (52e). Puis, à six jours d'un déplacement capitale chez le FC Barcelone en Ligue des champions, vint l'instant mélodrame : Neymar est resté agonisant au sol après un excès d'engagement dans son dos de Yago. Le Caennais, déjà averti, a bien failli voir rouge. Une fois debout, Neymar lui a fait savoir ce qu'il pensait de son intervention. Et a fini par quitter de lui-même la pelouse, jetant son brassard de capitaine au sol tout en se plaignant de la cuisse droite. Direction le vestiaire.
Sorti du banc pour remplacer son compère brésilien, Mbappé a multiplié les accélérations. Mais il était soit hors-jeu sur des buts logiquement refusés (64e, 70e), soit trop gourmand dans un angle fermé face à Péan (89e). Mauricio Pochettino n'aurait sûrement pas craché sur un second but. Limité techniquement, Caen s'en est remis à ses entrants tel qu'Anthony Gonçalves, dont le centre côté droit a trouvé Fouda au second poteau, contré in extremis par Alessandro Florenzi (75e). Le Stade Malherbe a poussé, et a eu sa balle d'égalisation. Zeidane Inoussa a fait la différence dans la surface à gauche avant de servir Caleb Zady en retrait. Le Caennais, étrangement seul, a trop ouvert son pied droit et vu le ballon flirter avec le montant de Rico (85e). De quoi pousser un ouf de soulagement pour le PSG, qui a assuré la qualification. Mais qui retient déjà à nouveau son souffle en attendant des nouvelles de Neymar.

Neymar (Paris Saint-Germain) face à Caen

Crédit: Getty Images

Coupe de France
Surréaliste : licencié, Domenech a pourtant coaché ses hommes face à Lens
10/02/2021 À 17:36
Ligue 2
Auxerre bat Grenoble et rejoint la tête du classement
IL Y A 28 MINUTES