Un peu de piment dans la saison du SCO, promis au ventre mou en Ligue 1. Le Stade Rennais a été surpris par Angers au stade Raymond Kopa (2-1) et quitte la Coupe de France dès les 32es de finale. Efficaces, les Angevins se sont facilité la vie grâce au doublé précoce d'Angelo Fulgini. L'entrée de Serhou Guirassy en début de seconde période a donné un coup de fouet aux Rennais, limités face au bloc bas adverse et maladroits sur coups de pied arrêtés. Vainqueur de la compétition en 2019 et demi-finaliste l'an passé, Rennes n'a plus que le championnat à se mettre sous la dent.

Guirassy a sonné la révolte, mais Rennes était déjà tombé dans le piège

Ligue 1
"On doit être plus malin" s'agace Génésio
09/05/2021 À 23:03
C'est une désillusion pour Julien Stéphan, lui qui avait bâti son début de réputation à Rennes par la victoire en Coupe de France il y a un an et demi, et qui annonçait vouloir la "jouer à fond" cette saison. Ses hommes ont été pris à la gorge par une équipe d'Angers qui restait sur une vilaine défaite à Nice en Ligue 1 (3-0). D'un centre ajusté, Vincent Manceau a déposé le ballon sur la tête d'Angelo Fulgini au premier poteau (5e, 1-0). Pris dans son dos sur l'action, Damien Da Silva a ensuite commis la faute sur Pierrick Capelle qui a amené le penalty des locaux. Un penalty surtout provoqué par la subtile ouverture en profondeur du jeune Mohamed-Ali Cho (17 ans) pour Capelle. Fulgini n'a pas tremblé pour convertir face à Alfred Gomis, pourtant parti du bon côté (14e, 2-0).

Contre, penalty, doublé de Fulgini : ça va trop vite pour Rennes

Doku s'illustre, Guirassy change la face du match

Au-delà de son doublé, une première pour lui depuis un triplé avec Valenciennes en 2017, Fulgini a été précieux pour ressortir le ballon ou, à défaut, obtenir une faute sous le pressing rennais. En face, Jérémy Doku a causé bien des misères à la défense angevine, constamment prise de vitesse par le dribbleur belge. Mais Jonas Martin (21e) et Romain Del Castillo (29e) ont manqué de sang-froid à l'approche du but. Sans un sauvetage de Nayef Aguerd, Cho aurait tué le match après le gros travail de Sada Thioub sur le flanc gauche (45e+2). Dès la sortie des vestiaires, Rennes a dû encaisser la perte de Del Castillo, K.O. après un ballon en pleine figure. Un mal pour un bien : l'entrée en jeu de Serhou Guirassy a changé la face du match.

Contrôle du gauche et enroulé du droit : le but magnifique de Guirassy a relancé Rennes

L'ancien Amiénois a réduit l'écart d'une superbe frappe enroulée du droit à l'entrée de la surface (53e, 2-1). Il se serait offert un doublé sur une passe de Doku sans un arrêt réflexe de Ludovic Butelle (54e). Ou s'il n'avait pas écrasé son tir en pivot dans la surface (55e). Un sursaut et... c'est presque tout pour Rennes. Après une énième percée de Doku, Yann Gboho n'a pas trouvé d'angle, excentré à gauche, face à la bonne sortie de Butelle (65e). Marin Terrier, lui, a raté ce qui ressemblait à l'immanquable au terme d'un petit festival de Guirassy (69e). Le reste du temps, les Rouges et Noirs s'en sont remis à des coups francs de Benjamin Bourigeaud. Souvent sans danger, à l'exception d'un ballon téléguidé sur Guirassy dont la reprise de la tête a flirté avec le poteau de Butelle, battu (82e). Des efforts insuffisants pour le cinquième de Ligue 1, dont les pensées peuvent déjà être redirigées vers la course à l'Europe et la réception ce dimanche de Saint-Etienne, également éliminé de la Coupe de France ce jeudi par Sochaux (1-0).

Stéphan peste contre l’entame de son équipe : "Ce n’était pas du tout ce que l’on avait demandé"

Ligue 1
Paris résigné ? "Il faut commencer à bien se parler pour la saison prochaine"
09/05/2021 À 22:19
Ligue 1
Cette fois, Paris a sans doute dit adieu au titre
09/05/2021 À 21:02