Le FC Nantes est à l’agonie. Sur fond de turbulences en interne, Waldemar Kita ayant décidé de limoger Raymond Domenech après seulement un mois de services, les Canaris ont lourdement chuté sur leur pelouse face à Lens (2-4) mercredi, en 32es de finale de Coupe de France. Devant au score, le FCN a rapidement été renversé jusqu’à être mené 4-1. La belle prestation de Kader Bamba, auteur d’un doublé, n’y a rien changé : Nantes est sous l’eau.
Ludovic Blas et Nicolas Pallois remplacés dès la pause : il y a des signes qui ne trompent pas sur la forme d’une équipe. A la Beaujoire, les Canaris ont vécu un premier acte très compliqué en milieu d’après-midi. À l’image de Pallois, donc, de retour d’une suspension de deux matches, les locaux se sont complètement effondrés après avoir pourtant ouvert le score grâce à Kader Bamba, venu conclure une action collective de grande classe (1-0, 24e).

Bamba conclut une belle action collective nantaise : l'ouverture du score de Nantes contre Lens

Ligue 1
"Je n'ai servi à rien" : Kombouaré s'en veut après son altercation avec Gastien
23/10/2021 À 18:41

Nantes a réagi trop tard

Mais la joie aura été de courte de durée. De trois minutes, exactement. Le temps qu’il aura fallu aux Sang et Or pour trouver Corentin Jean à bout portant (1-1, 27e). Puis tout a de nouveau basculé en trois minutes, avec d’abord une jolie frappe de Cheick Doucouré (1-2, 36e) puis un nouveau but de Jean, qui a littéralement déposé Pallois sur son appel (1-3, 39e). Le FCN a beau être revenu avec de meilleures intentions des vestiaires, Arnaud Kalimuendo a encore alourdi la marque juste avant l’heure de jeu (1-4, 58e).

Le sang-froid de Kalimuendo, la vista de Doucouré : Nantes à l'agonie

Même revigoré, Nantes partait alors de trop loin. Et ce malgré la très belle prestation de Bamba, considéré comme indésirable il y a peu, non utilisé lors des trois derniers matches des siens, mais auteur d’un doublé (2-4, 63e). En faisant entrer Clément Michelin, Seko Fofana ou encore Gaël Kakuta, Franck Haise a redonné un peu plus de maîtrise au club nordiste, malgré quelques frayeurs (76e, 88e). De la sérénité, Nantes rêve d’en trouver, alors qu’il vient d’atteindre le stade des 16 matches de rang sans victoire. Ce sera la lourde tâche du 19e coach de l’ère Kita, peut-être Antoine Kombouaré.

Et de 4 pour Lens : Kalimuendo corse l'addition face à un Nantes en perdition

Ligue 1
Nantes domine Clermont et enchaîne à domicile
23/10/2021 À 16:54
Ligue 1
Montpellier freine Lens
17/10/2021 À 16:55