"Pourquoi vouloir maintenir - à tout prix - la tenue de cette rencontre de Coupe de France alors que 16 (sur 21, ndlr) de nos joueurs sont placés à l'isolement?", s'interroge dans un communiqué Bordeaux alors que vingt-et-un joueurs des Girondins "sont indisponibles pour des raisons liées au Covid" en vue du 16e de finale de la Coupe de France prévu dimanche à Brest. Le club aquitain se demande également "pourquoi la Fédération française de football ne fait-elle pas preuve de davantage de souplesse sur ce dossier spécifique?"
Coupe de France
8-0 : comment le PSG a écrasé Yzeure en finale
15/05/2022 À 18:26
Le médecin du club, le Dr Thierry Delmeule, et l'entraîneur girondin Vladimir Petkovic tiendront une conférence de presse conjointe afin d'évoquer cette question, vendredi au centre d'entraînement du Haillan. "Peut-on se réjouir de l'image positive de la Coupe de France lorsqu'un club professionnel se déplace avec un groupe composé d'une majorité de joueurs de son équipe réserve?", écrivent encore dans un communiqué acerbe les Girondins, qui se demandent : "Jusqu'où le ridicule s'arrêtera?"
"Malheureusement, toutes ces interrogations n'ont - pour l'instant - pas trouvé un écho favorable auprès de la Fédération", ajoutent-ils. Le président du club Gérard Lopez, cité dans le communiqué, assure toutefois qu'il va continuer à "dialoguer avec la FFF pour envisager les meilleures solutions possibles afin d'éviter de proposer (dimanche) un spectacle qui ne serait pas digne de la Coupe de France". Selon lui, il est "primordial de préserver l'intérêt sportif de la compétition". "Les équipes ne peuvent pas être soumises à cet aléa sanitaire qui fausse la donne", estime-t-il.
Aucun report possible
"Dans le règlement, il était bien précisé avant ce tour de Coupe qu'il n'y aurait aucun report possible quelle que soit la raison, donc il y aura forcément un vainqueur sur le terrain ou sur tapis vert" dimanche, a réagi auprès de l'AFP le Stade Brestois. "On se prépare à jouer, on est persuadé que Bordeaux arrivera à emmener une équipe à Brest", a-t-il ajouté, précisant qu'aucun joueur de Brest n'avait été pour l'heure testé positif au Covid-19.
Pour constituer une équipe, Bordeaux sera confronté à une difficulté supplémentaire puisque le règlement de la Coupe de France prévoit que "les clubs sont tenus de faire figurer sur la feuille de match au moins sept joueurs ayant pris part à l'une des deux dernières rencontres officielles disputées par leur équipe première". La semaine dernière, la rencontre de Ligue 1 entre Bordeaux et Lille avait été un temps menacée après l'apparition de neuf cas positifs au Covid-19 au sein des Girondins.
Elle avait toutefois pu avoir lieu car le club avait pu compter 21 joueurs disponibles, soit un de plus que la limite fixée par la Ligue de football professionnel (LFP) pour jouer un match de Ligue 1. Ces neuf cas positifs concernaient Rémi Oudin, Dilan Bakwa, le Norvégien Stian Gregersen, le Malien Issouf Sissokho, Sekou Mara, Enock Kwateng, Tom Lacoux, le Mozambicain Edson Mexer et le gardien remplaçant Gaëtan Poussin.

Rémi Oudin (Girondins de Bordeaux) ici lors d'un match contre Lille et le Portugais Xeka, en Ligue 1 le 13 décembre 2020

Crédit: Getty Images

Coupe de France
"On pouvait crever et finir en L2" : Nantes, quelle histoire…
07/05/2022 À 22:51
Coupe de France
Une coupe, pour un bonheur absolu : La remise du trophée aux Nantais
07/05/2022 À 22:24