Linas-Montlhéry (N3) - Angers : 2-0

L’exploit de ce dimanche après-midi est assurément à mettre au profit de Linas-Montlhéry, dominateur d’une pâle équipe d’Angers. Un déficit criant d’intensité a précipité la chute des Angevins, bien aidés par un doublé du héros du soir, l’attaquant Pascal Leno (9e, 24e). Le club francilien, impérial sur la pelouse zébrée du Stade Paul-Desgouillons, s’est offert une première qualification historique pour les 16es de finale de la plus vieille compétition nationale. Une célébration que suivra de loin Paul Bernardoni, ancien pensionnaire du club entraîné par Stéphane Cabrelli entre ses 14 et 15 ans et en grande difficulté ce dimanche.

Linas-Montlhery, le foot en folie : le résumé de leur exploit face à Angers

Coupe de France
8-0 : comment le PSG a écrasé Yzeure en finale
15/05/2022 À 18:26

Andrézieux-Bouthéon (N2) - Montpellier : 0-1

Habitué à jouer de mauvais tours aux pensionnaires de Ligue 1 - on se rappelle encore de l’exploit réalisé face à l’OM en 2019 au même stade de la compétition -, Andrézieux a pris la rencontre par le bon bout. De la rigueur en défense et de l’enthousiasme en attaque, le cocktail était parfait pour se donner toutes les chances de se qualifier. Sauf que le réalisme a péché, et dans les grandes largeurs. Les Ligériens, malgré deux exploits individuels de Mathieu (42e, 62e), ont donné le bâton pour se faire battre. Dans un Stade de l’Envol surchauffé, c’est Teji Savanier qui s’est chargé de refroidir l’assistance d’un pénalty imparable (68e) accordé suite à un accrochage dans la surface entre Nyemeck et Ferri, trouvé sur un long ballon en contre. L'efficacité des pros.

Montpellier, malmené mais qualifié : le résumé du match face à Andrézieux

Reims Sainte-Anne (R1) - Reims : 0-1

Il fallait vraiment le savoir pour noter une différence de cinq divisions entre les deux formations champenoises. Le derby, certes outrageusement dominé territorialement par les pensionnaires de Ligue 1 (59% de possession), a été franchement disputé. La preuve, il fallait voir le soulagement d’un Oscar Garcia libéré par l’ouverture du score du jeune Martin Adeline (18 ans), buteur pour sa première apparition chez les professionnels (89e). Fin du rêve pour Reims Sainte-Anne, qui a beaucoup subi en dépit de quelques incursions dans la surface stadiste en fin de rencontre.

Dans le derby rémois, les pros ont eu le dernier mot : le résumé de Reims - Saint-Anne

Wasquehal (N3) - Vannes (N2) : 0-4

Si le suspense a tenu en haleine sur les autres pelouses, Vannes ne s’est pas compliqué la tâche en assommant les Nordistes de Wasquehal dès le retour aux vestiaires. Largement en tête à la mi-temps grâce à son capitaine et serial buteur Sébastien Persico (10e, 45e+2) et Diedry Kouassi (24e), les Vannetais ont par la suite tranquillement géré leur avantage face à des pensionnaires de N3 inoffensifs. Un quatrième et dernier but d’Alexis Ebrard (90e+2) dans un stade Henri Seigneur éteint, et le club morbihannais s’est ouvert en grand la porte vers les 16es.

0-4 : Vannes n'a pas fait de sentiment face à Wasquehal

Coupe de France
"On pouvait crever et finir en L2" : Nantes, quelle histoire…
07/05/2022 À 22:51
Coupe de France
Une coupe, pour un bonheur absolu : La remise du trophée aux Nantais
07/05/2022 À 22:24