Football
Ligue Europa

Bordeaux, le coup de la panne

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
19/02/2009 à 00:00

Sur les trois clubs français engagés mercredi en Coupe de l'UEFA, seul Bordeaux n'est pas parvenu à simposer. A Chaban-Delmas, les Girondins ont signé un 3e match sans victoire face à Galatasaray (0-0) en 16e de finale aller. Le match retour en Turquie sera délicat à négocier...

BORDEAUX - GALATASARAY : 0-0

Cette fois, le doute n'est plus permis : Bordeaux est cuit. Ce que les dernières sorties girondines laissaient présager s'est confirmé mercredi soir. Face à Galatasaray, les Marine et Blanc n'ont pas seulement concédé un nul (0-0) qui complique - mais n'anéantit pas - leurs chances d'accéder aux 8es de finale de la Coupe de l'UEFA. Ils ont signé leur troisième rencontre consécutive sans victoire. Laurent Blanc a beau clamer sa priorité pour le Championnat, la prestation de ses hommes interpelle. Conjuguée au nul face à Grenoble (1-1), le week-end dernier, et au revers concédé à Marseille (1-0), il y a dix jours, elle a même de quoi inquiéter. A chaque fois, les joueurs au Scapulaire avaient semblé émoussés.

Ligue 1

Reprise à huis clos dans une ambiance pesante pour les Girondins

22/06/2020 À 14:19

Face à des Turcs venus clairement pour ne pas perdre, l'impression a d'abord été balayée par un premier quart d'heure haletant. Quatre tirs en huit minutes et une tête de Chamakh sur la barre (16e) : sous l'impulsion d'un Gourcuff en jambes, dans un 4-4-2 ultra-offensif, Bordeaux a attaqué pied au plancher. Mais à l'image de son meneur de jeu international, Bordeaux fut ensuite incapable d'accélérer, de contourner le bloc mis en place par les Turcs. Il fut un temps - pas si lointain - où les Girondins développaient un jeu chatoyant, en passant par les côtés. Sans leurs deux latéraux habituels (Chalmé était suspendu et Trémoulinas remplacé par Placente), ils se sont donc entêtés dans l'axe.

Et le maigre public de Chaban-Delmas a eu droit à une rencontre indigeste, hachée par des fautes à répétition et des cartons jaunes en pagaille (six au total, dont quatre en seconde période). Galatasaray est ainsi reparti de Gironde avec le nul qu'il était venu chercher. Sans un exploit de Ramé devant Kewell (16e), les coéquipiers de Milan Baros auraient même pu ramener un succès dans leurs valises. L'attaque la plus prolifique de l'Hexagone devra se réveiller dans une semaine, dans le bain turc. Sans quoi Bordeaux, encensé il y a encore quelques semaines, retomberait définitivement sur terre.

LA DECLA : Laurent Blanc (entraîneur de Bordeaux)

"C'est l'une des satisfactions, ce soir, de n'avoir pas pris de but, mais on aurait aimé en marquer au moins un. On savait que cela allait être un match serré, âpre. On a effectivement vu un match de Coupe d'Europe avec deux équipes sensiblement du même niveau. Je regrette qu'on n'ait pas réussi à trouver la faille. Je regrette notamment l'action de Marouane qui a trouvé le poteau. Cela aurait certainement débloqué la situation. Je tiens à féliciter les joueurs. On a mis ce qu'il fallait dans ce match. On n'a pas été récompensé par le score. 0-0 n'est pas le meilleur score en Coupe d'Europe. Ce soir, on ne marque pas, on a un manque de réussite, mais on a des occasions. Au niveau collectif, on produit du jeu, des occasions dangereuses, ça peut nous permettre d'être un peu plus en réussite dans ce domaine-là".

Ligue 1

"Ça suffit ! " : le maire de Bordeaux siffle la fin de la récréation

19/05/2020 À 16:31
Ligue 1

Les Verts redescendent sur terre

08/03/2020 À 15:55
Dans le même sujet
FootballLigue EuropaGirondins de Bordeaux
Partager avec
Copier
Partager cet article