Bordeaux respire

Bordeaux respire
Par Eurosport

Le 26/10/2006 à 05:00Mis à jour

Sans être exceptionnel, Bordeaux s'est rassuré en se qualifiant pour les quarts de finale de le Coupe de la Ligue à Auxerre (0-1). Les Girondins auraient même pu doubler la mise en fin de match sur un penalty manqué par Laslandes. Au tour suivant, les hom

AUXERRE - BORDEAUX : 0-1
But : Darcheville (23e)

Première période : Le retour de Micoud

Pour Bordeaux, qui alterne le bon et le médiocre en Championnat (5 succès et 5 défaites et une 9e place au classement de L1) et qui restait sur deux revers cuisants, en Ligue des champions face à Liverpool (1-0) et à Sochaux (2-1) en Championnat, une victoire devait servir de tremplin pour la suite de la saison. Mission accomplie. Ce succès est d'autant plus méritoire que les Girondins devaient faire face à une cascade de forfaits touchant essentiellement leur secteur défensif (Planus, blessé à la vote plantaire, Fernando, blessé aux adducteurs, Jemmali, ménagé). Mais le retour de Micoud, blessé aux adducteurs et absent à Sochaux, explique en partie le réveil des Girondins.

Placé juste derrière les deux attaquants, Laslandes et Darcheville, il a fait oublier son faible rendement du début de saison, se posant comme le véritable régulateur de son équipe. Habitué à alterné le bon et le moins bon depuis son retour en Gironde cet été, Johan Micoud a cette fois été bien aidé par les débordements tranchants de Darcheville qui a martyrisé le côté droit de la défense auxerroise. Le numéro 9 bordelais a d'ailleurs bien failli offrir d'entrée une passe décisive pour Wendel, seule la barre transversale de Cool renvoyant la reprise du Brésilien (3e). Mais c'est finalement sur une magnifique ouverture de l'ancien meneur du Werder, relayée par Wendel, que Jean-Claude Darcheville ouvre la marque (23e, 0-1).

Seconde période : Laslandes manque son penalty

L'ouverture du score a semble-t-il brisé le moral d'Auxerre, déjà mal en point après deux lourdes défaites sur le score de 3-1, à Rennes en Ligue 1 et en Israël face au Maccabi Haïfa en Coupe de l'UEFA, et un nul sans saveur contre le Paris SG (0-0), dimanche. Les Bourguignons se montrent d'ailleurs guère tranchants en phase offensive. Hormis une occasion très nette de Pieroni dès la première minute de jeu et une frappe à bout portant de Cheyrou (65e), l'AJA est ensuite bien incapable d'inquiéter la cage de Ramé et, victime de la maîtrise collective bordelaise, a vu la partie petit à petit lui échapper. Même les entrées de ses forces vives en attaque (Niculae, Kahlenberg, Akalé) n'y changent rien.

Conscient de l'apport de Micoud, Ricardo le remplace d'ailleurs bien avant l'heure de jeu par Chamakh (54e), le ménageant pour la réception de Sedan, samedi en Championnat. Mais, à trop reculer, les Girondins se mettent en danger. Ils auraient ainsi pu regretter amèrement le penalty manqué de Lilian Laslandes dans les arrêts de jeu (90+2). Mais Bordeaux remplit finalement sa mission et réussi une petite performance en se qualifiant au Stade de l'Abbé-Deschamps. C'est bon pour le moral.

LA DECLA : Jean-Claude Darcheville (Bordeaux)

"On attendait une réaction, surtout dans la manière. Ce soir, on a retrouvé ce qui faisait notre force la saison dernière: être réalistes et défensivement costauds. On aurait pu corser l'addition parce que l'on a eu d'autres occasions et un penalty. Mais le but nous a mis à l'abri. La Coupe de la Ligue est une manière rapide d'arriver à l'Europe et de toute façon, dans notre situation, on ne peut pas faire l'impasse sur une compétition. Si on affiche le même état d'esprit, on pourra dire que l'on a retrouvé le vrai Bordeaux."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313