JEAN CALVE, vous n'aviez pas quitté Sochaux en très bons termes l'été dernier. Ce soir, c'est une revanche pour vous ?

J.C. : Quand on joue contre son ancien club, c'est sûr qu'il y a souvent un petit surcroît de motivation. Et puis jouer un quart de finale de Coupe de la Ligue, c'est forcément stimulant. Mais je ne nourrissais pas particulièrement de revanche. Je suis juste content de jouer un mauvais tour à mes anciens potes du centre de formation Badara (Sène) et Guirane (Ndaw) (rires).

Premier League
Maguire arrêté à Mykonos après une bagarre
21/08/2020 À 13:23

L'équipe a réussi un match plein, vous aussi sur un plan personnel avec une passe et ce tacle décisif dans les pieds d'Alvaro alors que le score était de 2-1 ?

J.C. : Nous avons commencé par limiter les dégâts en première période. Nous aurions pu être menés, mais nous avons eu la chance de nous en sortir indemnes. Le début de deuxième mi-temps a tout changé. Nous avons mis beaucoup de conviction dans nos offensives et ça a payé. Sur un plan personnel, j'ai réalisé une passe décisive: toutes celles que j'ai réussies jusqu'à présent l'ont été à Bonal d'ailleurs ! Ca fait plaisir. Quant au tacle, je ne me suis pas posé de question. J'ai été prendre le ballon dans les pieds, il le fallait de toute façon sinon ça pouvait faire but.

Maintenant, ce sont les choses très sérieuses avec cette prochaine demi-finale. Vous rêvez du Stade de France ?

J.C. : L'équipe s'était arrêtée en demi-finales la saison dernière (NDLR : élimination contre Nancy, le futur vainqueur). Personne ne veut revivre la même mésaventure ! Bien sûr, on préférerait éviter Lyon et pouvoir prendre une revanche contre Nancy. Mais sur un match, tout est possible, c'est la magie de la Coupe.

Premier League
Le Leeds de Bielsa défiera Liverpool en ouverture
20/08/2020 À 09:36
Ligue 1
Metz - Sochaux annulé pour une suspicion de coronavirus
14/08/2020 À 14:23