AFP

Le PSG déboulonne l'OM

Le PSG déboulonne l'OM
Par Eurosport

Le 31/10/2012 à 22:21Mis à jour Le 01/11/2012 à 09:26

Grâce à deux buts de Thiago Silva et Jérémy Ménez, le PSG a éliminé l'OM (2-0) dès les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Réduits rapidement à dix après l'expulsion sévère de Rod Fanni après une demi-heure de jeu, les Marseillais ne gagneront pas un quatrième trophée de rang.

Il y a donc une vie sans Zlatan Ibrahimovic. Sans doute échaudés par leur prétendue "Ibra-dépendance", les joueurs du PSG ont démontré qu'ils constituaient une redoutable machine de guerre, même sans leur arme suédoise, en éliminant Marseille (2-0), triple tenant de l'épreuve, mercredi en huitième de finale de la Coupe de la Ligue. Certes, l'expulsion de Rod Fanni avant la demi-heure de jeu a biaisé la donne et on ne saura jamais si les deux équipes auraient livré un remake du premier Clasico de la saison en restant à onze contre onze (2-2 au Vélodrome) mais le fait est que Paris, pour ce deuxième round, a largement mérité sa qualification. Par K.O, sur des buts de Thiago Silva (29e sp) et Ménez (51e). Marseille, qui enchaîne une troisième défaite, est dans les cordes.

Si l'OM s'avance dans sa composition la plus classique au coup d'envoi, celle du PSG détonne : pas d'Ibrahimovic. Laissé au repos pour la première fois de la saison, le Suédois observe Douchez remplacer Sirigu dans la cage et Camara se substituer à Sakho en défense centrale. Au reste de l'équipe de lui prouver désormais que si un seul être vous manque, tout n'est pas dépeuplé pour autant. Les premières minutes peuvent donner confiance au Viking : le PSG domine territorialement et se crée une occasion en or par Bodmer, à la réception d'une remise de la tête de Thiago Silva, mais le milieu parisien déchire sa reprise (18e).

Fanni le maudit

Réplique olympienne immédiate avec Valbuena : ce dernier enveloppe une frappe rentrante qui flirte dangereusement avec le montant de Douchez (22e).Le match s'emballe et cette fois, c'est Menez, coéquipier et concurrent de Valbuena chez les Bleus, qui déboule sur la gauche et croise une frappe qui passe devant le but de Mandanda (24e). Ce feu d'artifice connaît son bouquet final trois minutes plus tard quand Fanni, en position de dernier défenseur, accroche Hoarau. Double peine immédiate pour Marseille qui perd son défenseur, exclu, et concède le penalty. Thiago Silva, tranquille, transforme (1-0, 29e) en prenant le gardien phocéen à contre-pied. En infériorité numérique, et en dépit que quelques tentatives de break parisien, les hommes de Baup parviennent toutefois à rallier les vestiaires sans plus d'encombres. Mais le mal est fait.

Si les Marseillais tentent bien de faire illusion en début de seconde période, notamment par Valbuena qui centre pour la tête d'Ayew (47e), la fatigue physique et la loi du nombre les rattrapent. Pastore, bien plus en vue que lors de l'acte I à Marseille, s'offre un grand pont sur NKoulou mais ne cadre pas. Partie remise pour le PSG et l'Argentin qui distille une ouverture princière pour Ménez, lancé plein fer, qui marque en force du gauche sous la barre (2-0, 51e). La suite et la fin de la rencontre s'apparente à une longue litanie d'occasions parisiennes (Ménez encore, puis Rabiot) et aux entrées des disgraciés Tiéné et Luyindula, qui participent eux aussi à la fête. On en aurait presque oublié l'absence de Zlatan Ibrahimovic. Et ça aussi c'est une victoire pour le PSG.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0