Getty Images

Avant Lyon - Strasbourg - Martin Terrier, les Coupes pour sortir du trou

Terrier, les Coupes pour sortir du trou

Le 07/01/2019 à 23:05Mis à jour Le 08/01/2019 à 15:51

COUPE DE LA LIGUE - Si l'Olympique Lyonnais n'a pas à rougir de sa première partie de saison, une de ses dernières recrues de poids peine à se montrer. Martin Terrier n'est pas parvenu à s'imposer malgré les attentes et un début de carrière plein de promesses. La rencontre face à son ancien club Strasbourg (21h00) devrait lui offrir temps de jeu et confiance pour corriger le tir.

Nouvelle année, nouveau Martin Terrier ? C'est en tout cas ce que doit espérer l'Olympique lyonnais. Un an après l'avoir recruté, le club rhodanien n'a pas vraiment vu le retour sur investissement en ce début de saison. Le jeune attaquant n'est pas parvenu à s'imposer dans la rotation offensive des Gones, malgré la bonne tenue du club ces dernières semaines et une rotation offensive plutôt limitée. Le Nordiste voit avec les matches de Coupe de janvier une belle occasion de retrouver les prés et les titularisations. Le quart de finale mardi contre Strasbourg, son précédent club, est une opportunité de plus pour lui de mettre fin à sa mauvaise série qui voit pour point de départ le 26 janvier 2018.

Il y a à peine plus d'un an, Terrier est en pleine bourre. Sa demi-saison à Strasbourg est celle de la révélation. Titulaire régulier, il signe trois buts et trois passes décisives en 15 matches. Mieux, tout juste appelé avec les Espoirs, il explose les compteurs en claquant sept buts lors de ses quatre premières sélections. L'OL flaire le bon coup et offre 11 millions d'euros à Lille pour s'assurer ses services. Son prêt en Alsace est même prolongé de six mois pour parfaite le biberonnage. Pourtant, rien ne se passe comme prévu pour le polyvalent joueur offensif. Ses apparitions (plombées par une blessure qui le tient un mois à l'écart), son influence, ses chiffres… Tous les chiffres tirent vers le bas.

Crise de confiance

Ses débuts avec Lyon ont semblé lui donner une bouffée d'air frais avec deux réalisations en trois titularisations et un statut de supersub accordé par Bruno Genesio. Mais l'embellie tourne court. Le passage à deux attaquants prôné par le technicien lyonnais et la bonne forme de ses hommes forts devant ne font pas les affaires de Terrier. Le joueur de 21 ans doit se contenter de bouts de match çà et là sans guère convaincre. Problème de niveau ? D'attitude ? Pas le moins du monde assure-t-on dans les rangs rhodaniens.

"Le seul problème qu'il a aujourd'hui, c'est qu'il doit prendre conscience que c'est un très bon joueur, qu'il a sa place dans l'équipe dans ce groupe, a expliqué Genesio en conférence de presse lundi. Il est très intelligent, réfléchi mais doute parfois un peu trop facilement de ses qualités. J’ai confiance en lui car je pense qu’il peut devenir un très grand attaquant. Il faut qu’il ait autant confiance en lui que moi."

Vidéo - Genesio : "Terrier a tout pour être un futur très grand attaquant"

01:28

Convaincu par le talent de son jeune protégé, l'entraîneur de l'OL profite donc du calendrier surchargé de cet hiver pour donner une deuxième chance à Terrier. Les coupes nationales et ses affiches plus "abordables" offrent au natif d'Armentières le terrain idéal pour s'exprimer et retrouver foi en lui. Et la recette marche. Buteur contre Amiens en huitièmes de la Coupe de la Ligue le 19 décembre dernier puis à Bourges - tout en étant impliqué sur la deuxième réalisation lyonnaise - samedi dernier en 32e de finale de la Coupe de France, le joueur soigne ses chiffres et renoue avec l'histoire qui lui semblait promise.

Vidéo - Du sérieux, des occasions et un excellent Lopes : Lyon a eu tout bon pour battre Bourges

03:48

Pour cela, il devra peut-être se muer en bourreau de son ancienne équipe, le Racing Club de Strasbourg mercredi, comme il l'avait été en Ligue 1 cette saison en ouvrant le score, pour son premier but avec Lyon. D'autant plus que Terrier voit plus loin et compte bien faire durer le plaisir. "Cela fait un moment que le club n'a pas gagné de trophées, racontait Terrier dans Soir de Coupe sur Eurosport samedi. Les souvenirs, ce sont les trophées gagnés." Des souvenirs, Martin Terrier a encore le temps d'en créer de nombreux à l'Olympique Lyonnais. A lui de vraiment démarrer le premier chapitre.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0