Getty Images

OL - Léo Dubois : "Pour pouvoir montrer qui je suis, j'ai besoin d'être mis sous pression"

Dubois : "Pour pouvoir montrer qui je suis, j'ai besoin d'être mis sous pression"

Le 19/12/2018 à 18:41

COUPE DE LA LIGUE - Vraisemblablement titulaire ce mercredi avec l'Olympique Lyonnais à Amiens (18h45) en Coupe de la Ligue, l'ancien capitaine du FC Nantes se bat pour gagner sa place à l'OL. Mais n'oublie pas pour autant certains objectifs, comme l'équipe de France.

À Lyon, on ne sait pas encore vraiment ce que Léo Dubois a dans le ventre. Le latéral droit n'a participé qu'à neuf des vingt-trois matchs de l'OL, dont six seulement comme titulaire. Profitant de la suspension de Rafael, il avait pourtant débuté la saison dans le onze de départ, contre Amiens (2-0). De nouveau aligné le week-end suivant à Reims (défaite 1-0), il a fait les frais de la défaite au profit du Brésilien.

S'il a eu l'opportunité de se montrer de nouveau en septembre, c'était à chaque fois pour dépanner. Ou pour faire souffler Rafael contre Marseille (4-2) quelques jours après l'exploit à Manchester City, ou pour remplacer au pied levé Ferland Mendy à Dijon (victoire 3-0).

De numéro 1 à numéro 3 dans la hiérarchie

Relativement neutre dans la plupart de ces rencontres, celui qui a pour modèle Thomas Meunier a connu l'immense bonheur de marquer lors de sa seule titularisation en Ligue des Champions, face au Shaktar Donetsk (2-2) : "C'est le but le plus important de ma carrière, nous confie-t-il. C'est un moment fort de mon début de saison. Je suis fier car la Ligue des Champions est quelque chose de grandiose pour un joueur. C'est bien d'avoir marqué et d'avoir offert le point du match nul." Ce premier but sous le maillot lyonnais a déclenché une salve de félicitations : ''C'est la première fois que j'ai reçu autant de textos ! Même quand j'ai signé à l'OL, je n'en avais pas reçu autant ! C'est là où on se rend compte que la Ligue des Champions parle à beaucoup de personnes.''

Malheureusement, le défenseur n'a pas pu surfer sur cette réussite : blessé à la cuisse à l'entraînement mi-octobre, il a été écarté des terrains pendant deux mois, offrant ainsi la possibilité à Kenny Tete de revenir dans la course. Car, finalement, l'OL n'a pas eu à se plaindre de compter trois arrières droit (!) dans son effectif. Évidemment, quand il avait signé libre dès janvier 2018 son contrat de quatre ans avec l'OL dans l'optique du prochain championnat, Léo Dubois ne s'attendait pas à affronter une telle concurrence : "Non, je ne l'envisageais pas. Mais je savais que j'arrivais dans un grand club et que je ne pouvais pas tout maîtriser. Cela ne me dérange pas, on s'entend tous les trois très bien et la concurrence est saine. J'aime ça. Pour pouvoir montrer qui je suis, j'ai besoin d'être mis sous pression.''

Léo Dubois exhulte face au Shakhtar

Léo Dubois exhulte face au ShakhtarGetty Images

" La trajectoire de ma carrière me donne le droit de rêver à l'équipe de France"

A Lyon, il n'est pas déçu dans ce domaine. Celui qui avait été désigné capitaine du FC Nantes par Claudio Ranieri alors qu'il avait seulement 22 ans doit maintenant se battre pour avoir sa place…sur la feuille de match : "Je l'ai cherché autrement je serais resté à Nantes toute ma carrière et je me serais reposé sur mes acquis. Je suis quelqu'un qui affronte les choses, qui aime les nouveaux défis. C'est ce que je vis à l'OL. Je me plais, j'ai besoin de ça pour avancer. Arrêter d'être ambitieux, cela ne me correspond pas du tout." Et le joueur n'a pas peur d'afficher des objectifs élevés. Ancien international espoir (2 sélections), il vise les A : "J'y pense forcément. La trajectoire de ma carrière me donne le droit de rêver à ça."

Une ambition qui passera inéluctablement par de grandes performances en club. Léo Dubois compte sur le changement de système de l'OL pour monter en puissance : "Dans le 3-4-3, on est porté à être beaucoup plus vers l'avant, c'est quelque chose qui me correspond bien. La répétition des efforts ne me dérange pas mais je dois gagner en puissance.'' Et soigner ses statistiques de passes décisives : ''C'est important pour moi d'apporter offensivement car c'est l'une de mes principales qualités.''

Des points forts qu'il devrait avoir l'occasion de mettre en lumière lors des prochaines semaines, d'autant que Rafael sera éloigné des terrains pendant au moins deux mois. Dans un coin de sa tête, Léo Dubois doit assurément déjà s'imaginer jouer contre le club de ses rêves, le Barça, en Ligue des Champions. Mais dans l'immédiat, ce n'est pas le Camp Nou qui est au programme de l'OL mais le stade de la Licorne d'Amiens avec un huitième de finale de la coupe de la Ligue. Histoire de commencer à monter en puissance.

De notre correspondant à Lyon, Julien Huët

Léo Dubois face à Nantes

Léo Dubois face à NantesGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0