Il ne peut décidément rien arriver au Stade de Reims. En infériorité numérique pendant une demi-heure et menés dans la séance de tirs au but, les Champenois sont parvenus à éliminer le tenant du titre strasbourgeois (0-0, 4 tab 2) pour valider leur billet pour la demi-finale de la Coupe de la Ligue dernière du nom. C'est la première fois depuis treize ans que les joueurs de David Guion seront au rendez-vous du dernier carré.

Ligue Europa
Retour européen réussi pour le Stade de Reims
17/09/2020 À 20:30

Mbuku, un petit tour et puis s'en va

Les Rémois sont donc à 90 minutes du Stade de France, et ils n'ont pas hésité à le chanter à la fin du match. Pourtant, le rêve a bien failli tourner au cauchemar à la demi-heure de jeu. Alors qu'ils contrôlaient plutôt le match, en s'appuyant notamment sur la meilleure défense de France (10 buts, à égalité avec le PSG en L1), les Rémois se sont retrouvés à dix contre onze. Sept minutes après son entrée en jeu, Nathanaël Mbuku a été exclu pour une semelle très dangereuse sur Adrien Thomasson (57e).

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1031x389:1033x387)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/01/07/2748635.jpg

À partir de ce moment, Strasbourg, qui avait majoritairement le ballon, a fini par le garder et a insisté devant le but champenois. D'abord, c'est Benjamin Corgnet, en pivot sur la droite de la surface, qui a fait passer un frisson à Delaune en tentant une reprise de volée osée (85e). Puis Alexander Djiku, décalé plein axe par Sissoko, a enroulé un tir du droit magnifique que seul le poteau de Rajkovic a été en mesure de repousser (89e).

Défenseurs rémois vraiment décisifs

Avant l'expulsion de Mbuku, Reims maitrisait plutôt son match, se procurant deux occasions nettes. Mais Bingourou Kamara a fait le travail sur une belle sortie au devant de Boulaye Dia (28e) puis sur une horizontale remarquable pour repousser un tir puissant de Rémi Oudin (48e). Seul Ajorque, côté Strasbourgeois, n'était parvenu à mettre le danger sur le but de Rajkovic, d'un lob inspiré passé juste au-dessus de la barre rémoise (11e).

En difficulté en fin de rencontre, Reims a su faire le dos rond pour arracher un douzième cleen sheet cette saison en vingt-deux rencontres disputées toutes compétitions confondues. Et preuve que l'équipe de David Guion repose avant tout sur une défense de fer, trois des cinq tireurs rémois de la séance de tirs au but étaient des défenseurs. Et devinez quoi ? Ils ont tous marqué. Younes Abdelhamid s'offrant même la joie d'inscrire le tir au but de la victoire. Seul Anastasios Donis, premier tireur, s'est manqué côté rémois. Les deux malheureux côté strasbourgeois se nomment Bellegarde et Corgnet.

Ligue 1
Saint-Etienne, c'est sérieux
12/09/2020 À 20:58
Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34