C'est l'une des grandes attractions de ce Mondial des clubs. Santos débarque au Japon avec ses deux pépites : Neymar et Paulo Henrique Ganso. S'ils font saliver toutes les grosses écuries d'Europe, ils seront scrutés de près pendant ce tournoi qu'ils disputent pour la première fois. Tout le monde espère et attend avec envie leur choc possible face au FC Barcelone en finale dimanche. Mais avant de rêver d'un duel Neymar-Messi, les Brésiliens, vainqueurs de la Copa Libertadores, devront se débarrasser du Kashiwa Reysol en demi-finale pour leur entrée en lice.
Le récent champion en titre du Japon est en confiance. Les Nippons, qui avaient dû passer par un barrage pour atteindre les quarts de finale (victoire 1 à 0 contre les Néo-Zélandais d'Auckland City), l'ont emporté aux tirs au but face au club mexicain de Monterrey (1-1, 4 à 3 au tab). Ils possèdent en plus un petit atout en la personne de Nelsinho Baptista, leur entraîneur. Il connaît parfaitement Santos pour y avoir joué mais aussi entraîné. Sur le papier, les Brésiliens partent cependant avec la faveur des pronostics. Et comptent sur leurs artistes de la sélection auriverde pour les amener au bout.
Ganso revient ainsi en forme après une année 2011 marquée par les blessures. Sa capacité à éclairer le jeu avec son sens de la passe et sa capacité à jouer juste sont autant d'arguments pour Santos. Mais le phénomène que tout le monde va observer est surtout son coéquipier Neymar. Convoité par le Real Madrid et le FC Barcelone notamment, le Brésilien, qui a prolongé jusqu'en 2014, compte profiter de cette occasion pour briller encore une fois aux yeux de la planète football et confirmer son formidable talent. Auteur d'un quadruplé fin octobre contre l'Atletico Paranaense et de sept buts lors de six derniers sorties avec Santos, il est prêt pour frapper.
Coupe du monde des clubs
Monterrey 5e
14/12/2011 À 09:27
SANTOS - KASHIWA EST A SUIVRE EN DIRECT SUR EUROSPORT !
Coupe du monde des clubs
Santos ne lâche pas Neymar
13/12/2011 À 14:51
Coupe du monde des clubs
Neymar a encore du chemin
18/12/2011 À 14:36