Getty Images

Mondial des clubs : Al Ain crée la sensation en éliminant River Plate en demie

Sensation : Al Ain se paie River et attend le Real !

Le 18/12/2018 à 20:25Mis à jour Le 18/12/2018 à 23:57

COUPE DU MONDE DES CLUBS - Dix jours après son sacre en Copa Libertadores, River Plate est tombé de très haut, mardi soir au Stade Hazza Bin Zayed (Emirats arabes unis). Le club argentin s'est incliné aux tirs au but (2-2, 5 t.a.b. à 4) en demi-finale du Mondial des clubs face à Al Ain. Le club émirati retrouvera samedi en finale le Real Madrid ou les Kashima Antlers, qui s'affrontent mercredi.

Quelle surprise ! Après 120 minutes aussi intenses qu'imprécises techniquement, le club du FC Al Ain s'est qualifié pour la finale de sa Coupe du monde des clubs en éliminant River Plate au terme de la séance de tirs au but (2-2, 5 t.a.b. à 4). Alors qu'ils se voyaient certainement déjà défier le Real Madrid en finale, les joueurs de Marcelo Gallardo, pourtant archi-favoris, quittent la compétition la tête basse, défaits par le troisième du championnat des Emirats arabes unis, qui peuvent remercier leur gardien, Khalid Eisa, impérial.

River s'est vu trop beau trop tôt

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le club local a joué tous les coups à fond sur sa pelouse du Hazza bin Zayed Stadium. Dès la 3e minute de jeu, les locaux ont surpris tout le monde en ouvrant le score à la suite d'un corner très mal négocié par Franco Armani. Le gardien de River laissant le ballon filer entre ses jambes jusqu'à Marcus Berg, qui n'en demandait pas tant. Mais les tenants du titre de la Copa Libertadores ne sont jamais aussi bons que dos au mur. Profitant de nombreux errements défensifs, Santos Borré s'est offert un doublé en l'espace de cinq minutes (11e, 16e) pour faire respecter la hiérarchie. Pensant le plus dur accompli, River Plate a ensuite baissé le pied.

"Si nous voulons obtenir un résultat positif en demi-finale, nous n’aurons pas le choix : nous devrons absolument nous dépasser." L'attaquant brésilien Caio, resté muet depuis le début de saison, a cette fois joint la parole aux actes en délivrant le stade d'une frappe décroisée au retour des vestiaires pour permettre à son équipe d'égaliser (2-2, 51e). Mais il a ensuite fallu faire le dos rond. Complètement acculés physiquement, les joueurs de Zoran Mamic ont subi les vagues des Millonarios jusqu'à la séance de tirs au but.

Ne craquant pas par la seule présence d'un Khalid Eisa transcendé. Toujours dans les bons coups, que ce soit dans ses sorties aériennes ou sur sa ligne, le gardien d'Al Ain n'aurait pas pu terminer son match d'une autre manière qu'en arrêtant le cinquième penalty de River Plate, celui d'Enzo Perez. Une ultime prouesse qui envoie les siens jouer une finale de prestige à domicile face au vainqueur de la rencontre opposant ce mercredi (17h30) les Kashima Antlers au Real Madrid.

Vidéo - Al-Ain élimine River Plate aux tirs au but

02:21
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313