Getty Images

Un triplé de Bale et le Real Madrid a déroulé pour rejoindre la finale du Mondial des clubs

Bale propulse le Real en finale

Le 19/12/2018 à 19:18Mis à jour Le 19/12/2018 à 19:40

MONDIAL DES CLUBS - Sans forcer son talent outre-mesure, le Real Madrid s'est qualifié mercredi soir pour la finale du Mondial des clubs en disposant des Kashima Antlers en demie (3-1). Auteur d'un triplé, Gareth Bale a été l'indiscutable héros du match. Les Merengue viseront samedi, face à Al Ain, un quatrième titre dans la compétition, le troisième d'affilée.

Le Real Madrid peut toujours caresser l'espoir de devenir le premier club à remporter trois fois consécutivement la Coupe du monde des clubs. En demi-finale, les Merengue ont facilement dominé les Japonais du Kashima Antlers (3-1). Un score validé grâce à un homme. Gareth Bale, qui s'est offert son premier triplé avec le Real Madrid depuis celui face à La Corogne en janvier 2016. Le vainqueur de la Ligue des champions retrouvera samedi en finale le club émirati d'Al Ain, tombeur surprise de River Plate mardi lors de la première demi-finale (2-2, 5 tab à 2).

Avec son équipe-type du moment organisée en 4-3-3, le Real Madrid a délivré une prestation sérieuse et appliquée. Sans pour autant surclassé son adversaire qui a tenu le choc pendant presque une mi-temps. Car c'est juste avant la pause que Bale a fait la différence. Grâce à un une-deux avec Marcelo dans la surface, il a ouvert le score d'un tir croisé du gauche, bien aidé par le poteau (0-1, 44e).

Bale, troisième triplé dans la Coupe du monde des clubs

Un avantage qui a été vite creusé en début de deuxième période. Coup sur coup, en deux minutes. Le Gallois a d'abord profité de deux passes en retrait manquées des Japonais pour marquer dans le but vide (0-2, 53e). Puis il a expédié un missile dans la lucarne opposée après un nouveau service de Marcelo (0-3, 55e). Devenant ainsi le troisième joueur à réussir un triplé lors d'une rencontre du Mondial des clubs, après Luis Suarez en 2015 et Cristiano Ronaldo en 2016.

La fin du match n'a été qu'une formalité pour un Real Madrid qui a enfin joué totalement libéré. Quelques petits bémols tout de même. Karim Benzema, qui fêtait ce mercredi ses 31 ans, n'a pas réussi à marquer malgré plusieurs belles opportunités. Marco Asensio s'est lui blessé et est resté moins d'un quart d'heure sur le terrain. Enfin, un petit relâchement de la défense a permis à Doi de sauver l'honneur en fin de match (1-3, 78e). Malgré cela, la voie vers un troisième sacre consécutif semble bien dégagée.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0