La malédiction est tombée pour les Reds. Après trois finales intercontinentales perdues (1981, 1984 et 2006), les Reds ont décroché leur premier Mondial des clubs en venant à bout de Flamengo au terme de la prolongation (1-0), ce samedi. Cela fait désormais sept ans d’affilée que le représentant européen ramène le trophée sur le Vieux Continent après le Real Madrid (quatre fois), le Bayern et le Barça.
Mais que ce Mondial des clubs fût laborieux pour les Reds. Quatre jours après avoir difficilement et tardivement battu les Tigres de Monterrey en demi-finale (2-1), Liverpool a encore beaucoup lutté en finale face à une équipe de Flamengo qui a joué crânement sa chance. Après trois occasions nettes lros des six premières minutes de jeu, par Firmino (2e), Keita (5e) et Alexander-Arnold (6e), les Reds s'attendaient peut-être à passer une soirée plus tranquille. Mais Flamengo s'est rapidement mis au diapason d'une équipe anglaise un peu amorphe et qui n'aura jamais vraiment réussi à mettre le rythme qu'elle a l'habitude d'insuffler en Premier League.
Premier League
C'est l'inverse de Klopp : Mais pourquoi Manchester United s'accroche à Solskjaer ?
IL Y A 12 HEURES
La seule fois où ils y sont parvenus, c'est sur le but de Roberto Firmino. Sur un contre lancé par Henderson, Mané a parfaitement temporisé à droite pour servir l'attaquant brésilien. Lequel a parfaitement crocheté Diego Alves pour conclure face au but (99e, 1-0). La joie du Brésilien, averti pour avoir retiré son maillot, en a dit long sur le soulagement des Reds de parvenir enfin à trouver la faille. Il faut dire que les coéquipiers de Gabriel Barbosa leur ont donné du fil à retordre, notamment en première période. Un homme, en particulier, s'est montré très actif : Bruno Henrique. Sur son côté gauche, l'ailier s'est procuré trois occasions nettes (22e, 26e et 32e) mais n'est pas parvenu à convertir ses opportunités.

Un éclair de Mané, et Firmino a fait danser la défense de Flamengo

Le VAR change tout

Un soulagement, aussi, par rapport au scénario de la fin de match. Puisque Liverpool a bien cru obtenir un penalty : lancé en profondeur, Sadio Mané s’apprêtait à armer son tir face à Diego Alves, lorsqu’il a été gêné par Rafinha (90e+2) à l'extrême limite de la surface. Dans un premier temps, l’arbitre a sifflé penalty pour les Reds et distribué un jaune à l’ancien joueur du Bayern. Mais ses assesseurs du VAR l’ont invité à revoir les images. Et monsieur Hail Al Jassim, après visionnage de la vidéo, s’est complètement déjugé. Résultat : pas de pénalty, pas de faute et donc pas de carton.
Derrière, Liverpool a parfaitement géré la prolongation, ne concédant quasiment aucune occasion dans la prolongation. Le seul frisson est venu de Lincoln. Le joyau du football brésilien a bien failli arracher les tirs aux buts pour Flamengo. Sur un centre de Vitinho, côté droit, Lincoln, en déséquilibre, a repris du droit au point de penalty (118e). Le ballon s'est envolé dans les tribunes, emmenant avec lui les derniers espoirs brésiliens. Leader incontesté de Premier League, Liverpool a rempli le premier objectif de sa saison. Mais le retour aux affaires courantes est pour très vite puisque les hommes de Jürgen Klopp seront au King Power Stadium le 26 décembre, pour y affronter Leicester. Pas de répit.
Premier League
"C’est plus facile de gagner des trophées individuels" : Cristiano Ronaldo et MU se cherchent encore
IL Y A UN JOUR
Ligue des champions
"Il était évidemment en colère" : Simeone a filé sans lui serrer la main, Klopp ne lui en veut pas
19/10/2021 À 23:02