Grâce à un penalty d’André-Pierre Gignac, les Tigres de Monterrey se qualifient pour la finale de la Coupe du Monde des Clubs en battant Palmeiras (1-0). Dans une rencontre globalement dominée par les Mexicains, les Brésiliens ont peiné à exister et ne sont procurés quasiment aucune occasion. L’attaquant français, déjà décisif lors des quarts de finale contre Ulsan Hyundai, devra briller une nouvelle fois en finale, contre le Bayern Munich ou Al Ahly (match lundi 8 février à 18h), pour offrir à son équipe un premier Mondial des clubs de son histoire.
Victoire doublement historique pour les Tigres de Monterrey. Pour la première fois, un club mexicain bat une équipe de la CONMEBOL en Coupe du Monde des clubs et se qualifie pour la finale. Un exploit qui n’aurait pas été possible sans André-Pierre Gignac. Le Français a été le meilleur joueur de cette partie, bien aidé par Carlos Gonzalez Espinola, son partenaire sur le front de l’attaque. C’est d’ailleurs le Paraguayen qui a ouvert les hostilités.
Série A brésilienne
Quarantaine rompue pour du shopping, cycliste renversé : la sacrée sortie de Luiz Adriano au Brésil
07/04/2021 À 14:43

Gignac et Gonzalez ont fait plier Palmeiras

Dès la troisième minute, sur un centre de Luis Afonso Rodriguez depuis la droite, Gonzalez a placé une tête à bout portant, obligeant Weverton à réaliser un arrêt réflexe avec son avant-bras droit. Et après une première demi-heure plutôt en faveur de Palmeiras, Gignac a copié son coéquipier en sollicitant le gardien adverse. Excentré sur la gauche, l’ancien Marseillais a tenté d’enrouler une frappe du pied droit, mais Weverton, une nouvelle fois attentif, s’est déployé rapidement (34e). Quelques minutes plus tard, le meilleur buteur du club mexicain s’est élevé plus haut que les défenseurs brésiliens pour placer une tête croisée dans le coin gauche du but, obligeant, une nouvelle fois, le gardien à repousser le ballon en corner (38e). Trois arrêts décisifs qui ont permis à Palmeiras de garder le score vierge à la mi-temps.
Peu de temps après le retour du vestiaire, le duo d’attaque des Tigres a fini par faire plier Palmeiras. Gonzalez, parti dans le dos de la défense, a été accroché par le maillot par Luan en plein surface. Gignac s’est chargé de transformer la sentence en force (54e). Le troisième but du natif de Martigues dans cette compétition, le 147ème sous le maillot des Felinos. Après cette ouverture du score, les joueurs du Géant vert sont montés d’un cran et ont tenté de passer par les côtés pour inquiéter Nahuel Guzman. En vain, malgré une frappe de Vina depuis l’entrée de la surface en toute fin de match (90+6).

Gignac, un peu plus dans l’histoire

Gignac offre une première finale de Coupe du Monde des clubs aux Tigres. Auteur du but victorieux en finale de la Ligue des champions de la Concacaf contre Los Angeles FC (2-1) en décembre dernier (synonyme de qualification pour ce Mondial), double buteur contre l’Ulsan Hyundai en quart de finale cette semaine (2-1), l’international français a (encore) marqué le seul but de la rencontre de cette demi-finale face à Palmeiras. Il devient le meilleur buteur tricolore en Coupe du monde des clubs à égalité avec Nicolas Anelka et Thierry Henry. Pour être le seul au top du classement et entrer un peu plus dans l’histoire du club de Monterrey, « APG » devra trouver le chemin des filets en finale le 11 février prochain contre le Bayern Munich ou Al Ahly.
Coupe du Monde des clubs
Six titres comme le Barça en 2009 : "On se souviendra longtemps" de ce Bayern
11/02/2021 À 22:08
Coupe du Monde des clubs
Pavard offre un sextuplé au Bayern
11/02/2021 À 19:52