Football
Coupe du monde féminine

Comment le VAR a permis à Renard de marquer son penalty après un premier échec

Partager avec
Copier
Partager cet article

RENNES, FRANCE - JUNE 17: Wendie Renard of France Women celebrates 1-0 during the World Cup Women match between Nigeria v France at the Roazhon Park on June 17, 2019 in Rennes France (Photo by Eric Verhoeven/Soccrates/Getty Images)

Crédit: Getty Images

ParNina Aissaoui
17/06/2019 à 20:57 | Mis à jour 17/06/2019 à 21:53

COUPE DU MONDE FEMININE - Ouf de soulagement pour les Bleues. Wendie Renard a dû s'y prendre à deux fois pour ouvrir le score sur penalty en fin de match contre le Nigeria. Bien aidée par le VAR et la décision de l'arbitre hondurienne.

Décidément, la France peut remercier le VAR. Déjà venue à la rescousse des Bleues lors de France-Norvège, l'assistance vidéo a "sauvé" une nouvelle fois l'équipe de France et Wendie Renard pour le dernier match du groupe A face au Nigeria. La défenseure s'était manquée lors de sa première tentative sur un penalty logiquement accordé à la 76e minute de jeu au Roazhon Park.

Coupe du monde féminine

Cascarino : "L’engouement du Mondial 2019 ? En club, ça n’a pas encore trop suivi…"

06/07/2020 À 22:01

C'est deux minutes plus tard (!) que l'arbitre hondurienne a consulté le VAR pour vérifier le mauvais placement sur sa ligne de la gardienne Chiamaka Nnadozie, selon une nouvelle règle entrée en vigueur le 1er juin, qui a pris dans la foulée un carton jaune. Renard n'en demandait pas tant et, sur sa deuxième tentative, l'ancienne capitaine des Bleues ne s'est pas manquée pour ouvrir le score et offrir la victoire à la France (0-1).

Coupe du monde féminine

L'Australie et la Nouvelle-Zélande organiseront le Mondial féminin en 2023

25/06/2020 À 16:10
Coupe du monde féminine

La FIFA désignera le nom du pays hôte du Mondial 2023 le 25 juin

15/05/2020 À 17:44
Dans le même sujet
FootballCoupe du monde féminine
Partager avec
Copier
Partager cet article