Getty Images

Pas si tranquilles, ces Anglaises

Pas si tranquilles, ces Anglaises

Le 09/06/2019 à 19:51Mis à jour Le 09/06/2019 à 20:29

COUPE DU MONDE - Entrée en lice gagnante pour l’Angleterre. Les Anglaises ont battu l’Écosse (2-1), ce dimanche à Nice, lors de leur premier match dans ce Mondial. Après une première période maîtrisée et bouclée sur le score de 2-0, les Three Lionesses ont levé le pied et ont failli le regretter. Lundi, Japon-Argentine sera la deuxième rencontre d'un groupe D pour l'instant sous pavillon anglais.

L’Angleterre a fini par se faire peur, mais l’essentiel est là pour les partenaires de la Lyonnaise Lucy Bronze : en s’imposant face à l’Écosse (2-1), lors de son premier match du Mondial, la sélection anglaise a pris provisoirement les commandes du groupe D. Mais ce ne fût pas sans mal, face à une sélection écossaise dominée mais combative, pour le premier match de son histoire en coupe du monde.

Comme on s’y attendait, les deux nations ont livré un gros combat physique, même si pendant les 45 premières minutes, les joueuses de Phil Neville ont paru nettement au-dessus. Très solides derrières, inspirées devant, supérieures collectivement, les Three Lionesses ont dominé les débats. Très vite, elles ont concrétisé cette supériorité grâce à un penalty transformé par Nikita Parris, excellente ce dimanche (1-0, 14e).

Emslie a fait douter l’Angleterre

La meilleure buteuse de l’histoire du championnat anglais, annoncée par les médias comme la nouvelle recrue de l’Olympique Lyonnais, a vu son équipe pousser ensuite, alors que Bronze faisait souvent la différence côté droit, et que deux buts ont été refusés pour des positions (justifiées) de hors-jeu (23e, 46e) par le VAR. Mais Fran Kirby a tiré à côté (19e), avant que Lee Alexander ne maintienne l’Écosse dans le coup grâce à plusieurs parades (22e, 33e, 38e).

Le second but des demi-finalistes de la dernière édition, inscrit par Ellen White suite à un ballon mal repoussé par la défense adverse, a semblé mettre un terme à tout suspense (2-0, 40e). Mais les joueuses de Shelley Kerr n’ont rien lâché, et elles ont progressivement posé problèmes aux "rouge et blanc", qui ont vu leur défenseure Millie Bright, touchée à l’épaule gauche, sortir prématurément (55e).

C’est sa partenaire en défense centrale, Steph Houghton, qui a commis une erreur de relance, débouchant sur la réduction de l'écart de Claire Emslie (2-1, 79e). La 20e nation au classement Fifa n’a tout de fois par réussi à créer la surprise, en manquant de précision dans les transmissions lors des dernières minutes. L’Angleterre débute ainsi, et pour une fois (voir tweet ci-dessous) bien un Mondial. Mais elle a connu, comme tous les cadors (excepté la France et le Brésil), des débuts compliqués. Les Anglaises tenteront d’enchaîner vendredi face à l’Argentine, opposée lundi au Japon.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0