Getty Images

Le rêve brisé

Le rêve brisé
Par Eurosport

Le 28/06/2019 à 22:55Mis à jour Le 29/06/2019 à 00:15

COUPE DU MONDE FÉMININE - Malgré son enthousiasme, l'équipe de France a payé son manque d'efficacité et s'est inclinée face aux États-Unis en quart de finale (1-2). Megan Rapinoe avait ouvert la marque dès la 5e minute avant de doubler la mise peu après l'heure de jeu. La réduction de l'écart de Wendie Renard à dix minutes de la fin n'aura servi à rien, l'aventure des Bleues s'arrête là.

La marche était trop haute. Les Bleues sont éliminées de "leur" Mondial après leur défaite en quart de finale devant les Etats-Unis vendredi soir dans un Parc des Princes incandescent (1-2). Les joueuses de Corinne Diacre ont payé cher quelques errements défensifs notamment en début de match et Megan Rapinoe a vite ouvert le score (5e), avant de doubler la mise une heure plus tard (65e). Wendie Renard a relancé le suspense en réduisant l'écart en fin de rencontre (81e) mais cela n'a pas suffi. L'aventure s'arrête là pour les Françaises. Les Américaines, championnes du monde en titre, affronteront l'Angleterre en demi-finale, mardi à Lyon.

Comme le public et les observateurs, les Françaises et leur sélectionneuse attendaient ce rendez-vous face aux favorites américaines depuis un bon moment. Elles ont pourtant peiné à entrer dans la rencontre au contraire de leurs adversaires qui ont pris l'habitude de frapper fort d'entrée et ont récidivé. Griedge Mbock a retenu irrégulièrement une Alex Morgan redevenue percutante. Megan Rapinoe a frappé directement le coup franc suivant excentré sur la gauche et le ballon est passé au milieu d'une forêt de jambes avant de finir au fond des filets de Sarah Bouhaddi (0-1, 5e).

Surprise sur l'ouverture du score, la gardienne française a, en revanche, réalisé une sortie hors de sa surface capitale pour tacler Rapinoe et montrer la voie à ses partenaires (15e). De nouveau alignées en 4-2-3-1 avec Gaëtane Thiney en meneuse de jeu, les Bleues ont su relever la tête, hausser le ton dans les duels et percuter grâce à l'intenable Kadiddiatou Diani. Elles n'ont toutefois pas réussi à inquiéter la gardienne américaine Alyssa Naeher en ne cadrant aucun tir en première période (6 tentatives).

Megan Rapinoe célèbre son but inscrit contre l'équipe de France, le 28 juin 2019 au Parc des Princes.

Megan Rapinoe célèbre son but inscrit contre l'équipe de France, le 28 juin 2019 au Parc des Princes.Getty Images

Des Bleues imprécises et pas aidées

Les Françaises ont même bien failli se faire surprendre de nouveau dès la reprise quand Samantha Mewis a obligé Bouhaddi à s'employer (46e). Après cette nouvelle alerte, les coéquipières d'Eugénie Le Sommer ont poussé très fort pour égaliser. Longtemps restée trop discrète, l'attaquante lyonnaise s'est enfin signalée avec une tête au-dessus de la cible (53e) puis une reprise de peu à côté (58e).

Les Stars and Stripes semblaient plier, elles ont pourtant frappé en contre, punissant la témérité française. Morgan a lancé Tobin Heath sur la droite et le centre en retrait de l'ancienne Parisienne a parfaitement été repris par Rapinoe (0-2, 65e). L'impitoyable Rapinoe en est désormais à cinq réalisations dans cette Coupe du monde et rejoint ainsi sa compatriote Morgan, l'Australienne Kerr et l'Anglaise White en tête du classement des buteuses. Les Bleues, elles, ont sérieusement accusé le coup et même frôlé la correction quand le but de Heath a été refusé pour un hors jeu peu évident (75e).

La main de Kelley O'hara face à la France

La main de Kelley O'hara face à la FranceGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0