Getty Images

Déclin, reines d'Afrique, "costaudes" : Que valent les adversaires des Bleues ?

Déclin, reines d'Afrique, "costaudes" : Que valent les adversaires des Bleues ?

Le 08/12/2018 à 21:23Mis à jour Le 09/12/2018 à 10:47

COUPE DU MONDE FEMININE – Les Françaises connaissent leurs adversaires pour la prochaine Coupe du monde. Doivent-elles se méfier de la Norvège, de la Corée du Sud et du Nigeria ? Tentative de réponse.

"Un groupe relevé". Voilà comment Corinne Diacre a commenté le tirage au sort et le groupe dont a hérité la France avec la Norvège, la Corée du Sud et le Nigeria. Trois adversaires dont il faudra se défaire pour terminer premières du groupe, l'objectif des Françaises. La sélectionneuse des Bleues ne peut pas vraiment dire autre chose. Mais que valent les adversaires des Bleues ?

La Norvège, valeur sûre en perte de vitesse

Les Françaises ont hérité de championnes du monde dans leur groupe. Titrées en 1995, les Scandinaves sont des valeurs sûres du football féminin. Elles ont participé à toutes les Coupes du monde mais leur trajectoire ne dessine pas de progression fulgurante, bien au contraire. Nation phare du XXe siècle, la Norvège a vu son étoile pâlir. Eliminée dès les phases de poule en 2011, elle n'a pas fait mieux que les 8es de finale quatre ans plus tard au Canada. "La Norvège a fini première de son groupe de qualification devant les Pays-Bas (champion d'Europe) qui ont dû passer par les barrages", rappelle Diacre.

Treizième nation mondiale, la Norvège ne s'est plus imposée une seule fois lors des neuf dernières rencontres face à la France (cinq défaites, quatre matches nuls). Mais elle sera surtout amputée de son meilleur élément. Ada Hegerberg, premier Ballon d'Or féminin de l'histoire, meilleure buteuse de la D1 avec l'OL l'an passé, ne joue plus avec sa sélection depuis plus d'un an. En cause, des différends avec sa fédération et son sélectionneur. Une absence plus que probable qui fait les affaires des Bleues.

Vidéo - Pourquoi le Ballon d'Or norvégien ne jouera sûrement pas le Mondial face aux Bleues

01:03

La Corée du Sud en plein progrès

La Corée du Sud n'est pas vraiment une habituée des grands rendez-vous internationaux. Eliminée au premier tour de la Coupe du monde 2003 et en 8e de finale en 2015, elle a, à chaque fois, croisé la route de l'équipe de France pour deux défaites. En 2003, la France a décroché sa première victoire en Coupe du monde face aux sud-Coréennes grâce à l'inévitable Marinette Pichon (1-0). En 2015, les Françaises en sont facilement venues à bout en 8e (3-0).

Mais la Corée du Sud ne cesse de progresser et a accroché à deux reprises ces deux dernières années la référence du football féminin en Asie, le Japon, double finaliste en titre au Mondial. Suffisant pour faire trembler les Bleues ? "C'est une équipe costaude, les équipes asiatiques sont difficiles à manœuvrer", a commenté Corinne Diacre.

Le Nigeria, référence africaine, nain en Coupe du monde

La référence du football féminin en Afrique. Onze fois championne de leur continent, triple tenante du titre, les Super Falcons sont toutefois beaucoup moins à l'aise hors des frontières africaines. Qualifié pour toutes les Coupes du monde, le Nigeria n'est sorti qu'une fois des poules pour un quart de finale en… 2004.

Il faisait figure d'adversaire le plus coriace du dernier chapeau. "C'est une équipe qui commence à prendre de l'expérience, des filles agressives", a noté Gaëtane Thiney au micro de TMC. Malgré tout, l'écart est réel avec l'équipe de France. Leur dernière confrontation est toute récente et date du 6 avril dernier pour une véritable leçon tricolore : 8-0. Un score qui rappelle la marge que possèdent les filles de Corinne Diacre. Il ne faut pas se tromper, elles font figure d'immenses favorites de ce groupe A.

Vidéo - Les Bleues championnes du monde, peut-on y croire ?

01:06
0
0