Getty Images

Carton plein pour les Pays-Bas, le Cameroun qualifié sur le fil

Carton plein pour les Pays-Bas, le Cameroun qualifié sur le fil

Le 20/06/2019 à 19:56Mis à jour Le 20/06/2019 à 20:47

COUPE DU MONDE FEMININE - Les Pays-Bas ont réussi le sans-faute dans le groupe E. Les championnes d'Europe en titre se sont imposées devant le Canada (2-1) et terminent en tête de leur poule. Le Cameroun, vainqueur dans les derniers instants de la Nouvelle-Zélande (2-1), a pris la troisième place et disputera les huitièmes de finale.

Grâce à leur victoire glanée ce jeudi face au Canada (2-1), et forts de leur troisième succès en autant de rencontres depuis leur entrée en lice dans cette Coupe du monde féminine, les Pays-Bas terminent en tête du groupe E, juste devant leur adversaire du jour. Grâce aux buts de Dekker (54e) et Beerensteyn (75e), inscrits en seconde période, les Néerlandaises ont également marqué leur histoire, puisqu’elles n’avaient jusqu’alors jamais gagné lors de leurs 12 dernières oppositions face aux Canucks. Les Pays-Bas sont donc qualifiés pour les 8e de finale et affronteront le Japon. Le Canada sera quant à lui opposé à la Suède ou aux Etats-Unis.

S’il ne semblait pas impossible au coup d’envoi, le succès des Pays-Bas ce jeudi face au Canada a tout de même des airs de petit exploit. Championnes d’Europe en 2017, les filles coachées par Sarina Wiegman espéraient profiter de cette confiance emmagasinée depuis deux ans pour enfin faire plier des Canucks, adversaires directes pour le gain de la première place de ce groupe E de Coupe de monde. Dès l’entame du match, les partenaires de Vivianne Miedema, recordwoman du nombre de buts inscrits pour les Pays-Bas (60), ont pris les choses en main. Volontaires dans l’effort et tournées vers l’avant, elles ont mis une pression constante sur la défense adverse.

Une victoire historique

Une domination qui n’a toutefois pas permis aux "OranjeLeeuwinnen" de faire la différence au cours d’un premier acte finalement conclu par un 0-0, mais clairement appelé à évoluer. Et la tendance s’est confirmée dix minutes après le retour des vestiaires, avec l’ouverture du score batave, signée Anouk Dekker (54e). Problème : les Néerlandaises se sont soudainement déconcentrées et ont encaissé une égalisation coupable, œuvre de la vétérante canadienne Christine Sinclair (60e). Stupeur dans les rangs des nombreux supporters venus garnir les rangs d’Auguste-Delaune, mais réaction immédiate de Sarina Wiegman qui a alors effectué deux changements. Une action décisive puisque cinq minutes après son entrée en jeu, Lineth Beerensteyn a redonné l’avantage aux Pays-Bas (75e).

A nouveau devant, les Néerlandaises ont ensuite fermé les portes et se sont regroupées derrière pour résister aux assauts de moins en moins tranchants de Canadiennes épuisées et finalement contraintes de s’avouer vaincues. Les Pays-Bas ont du attendre leur 13e confrontation avec le Canada pour enfin remporter une première victoire historique. Du même coup, ils assurent leur première place du groupe E et filent vers les 8e de finale où ils affronteront le Japon. Les Canucks sauront quant à elles dans la soirée qui des Suédoises ou des Américaines seront leurs adversaires. A noter enfin que dans l’autre match du groupe E qui se déroulait parallèlement, le Cameroun l’a emporté face à la Nouvelle-Zélande et s’offre une place presque inespérée en 8e. Un résultat important pour la France, car les Camerounaises pourraient bien être leurs adversaires désignées. Il faudrait pour cela que le Chili batte la Thailande par trois buts d'écart. Sinon, les Bleues auront droit au Brésil.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0