Getty Images

Renard, l'atout majeur : "On a une arme. Il faut l'utiliser"

Renard, l'atout majeur : "On a une arme. Il faut l'utiliser"

Le 09/06/2019 à 00:24

COUPE DU MONDE - Wendie Renard a frappé fort lors du match d'ouverture du Mondial 2019 face à la Corée du Sud avec un doublé de la tête. La défenseure centrale des Bleues a fait la démonstration d'un de ses points forts, qui peut être un atout précieux pour les Françaises dans leur quête mondiale.

C'est le genre d'atout qu'un entraîneur aime avoir dans sa manche. Le genre de détail qui peut changer la donne et débloquer des situations. Wendie Renard l'a encore rappelé ce vendredi. Avec un doublé lors de la démonstration tricolore face à la Corée du Sud (4-0), la défenseure centrale de l'équipe de France a fait l'étalage de l'un de ses points forts : son jeu de tête dévastateur. "On a une arme. Il faut l'utiliser", applaudit Gaétane Thiney, qui lui a offert son premier but sur corner.

Cette arme est connue de longue date dans le football international. La Martiniquaise compte déjà 22 buts en 110 sélections. Et avec Lyon, elle a atteint la barre des 100 réalisations en avril dernier lors du carton face au PSG (5-0). Des stats impressionnantes pour une défenseure axiale. Mais voilà, elle a la chance de posséder un profil atypique. Avec son 1m87, la Lyonnaise est ainsi la plus grande joueuse de cette Coupe du monde 2019. De quoi dominer les batailles aériennes. Mais, la taille ne fait pas tout. Renard a surtout su au fil de sa carrière se servir de cet avantage grâce à son sens du timing et sa détermination. Au grand bonheur de l’OL et des Bleues.

" Il faut que ça continue dans ce sens"

L'équipe de France se délecte déjà de sa présence comme tour de contrôle si précieuse en défense. On parle quand même de l'une des meilleures défenseures du monde. Tout simplement. Mais cette force de frappe en attaque, où elle sert de point de fixation sur presque chaque coup de pied arrêtés, n'est plus qu'un simple dépassement de fonctionnement. C'est bien plus que cela. C'est une vraie option de jeu pour débloquer les situations. "A chaque fois qu'elle se présente dans la surface, c'est une occasion de but", se réjouit Kadidiatou Diani.

Cette première sortie idéale dans ce Mondial n’a pas de quoi perturber Renard. Concentrée sur ses objectifs, l'ambitieuse et talentueuse Martiniquaise aux 13 championnats de France et 6 Ligues des champions n'a pas laissé transpirer ses émotions à l’issue de cette prestation. "Sur le plan personnel, je ne pouvais pas rêver mieux", a-t-elle reconnu. "Après c'est surtout collectivement où on a fait une grosse entame, on savait que le Parc allait être rempli, et après la Marseillaise on voulait tout de suite faire une grosse entame pour marquer dans le premier quart d'heure, donc, c'est chose faite." Pas question de s'emballer donc. "Il faut garder les pieds sur terre et récupérer dès ce soir pour repartir au boulot dès demain", enchaîne-t-elle en leader.

Frustrée en Bleu où son palmarès est toujours vierge, Renard rêve de toute manière de bien plus que d'un doublé lors d'un match d'ouverture. Depuis des mois, cette championne insatiable le répète à l'envi. "A la maison, on se doit d'être à la hauteur, de faire le maximum pour aller le plus loin possible et la remporter (la Coupe du monde)", admet-elle. Et si elle continue d'être aussi efficace devant le but, cela pourrait aider les Bleues dans cette quête. "Les coups de pied arrêtés ont été très bien frappés, il faut que ça continue dans ce sens", a lancé Renard. Elle se chargera alors de conclure.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0