AFP

Coupe du monde 2014 : Le Portugal est éliminé malgré sa victoire face au Ghana (2-1)

Pour le Portugal, le miracle n'a pas eu lieu

Le 26/06/2014 à 19:54Mis à jour Le 27/06/2014 à 00:59

Le Portugal s'est imposé face au Ghana (2-1), à Brasilia, mais ce résultat ne lui suffit pas pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo terminent à la troisième place du groupe G derrière les Etats-Unis en raison d'une moins bonne différence de buts.

Le Portugal a arraché la victoire mais pas la qualification. Son succès face au Ghana (2-1)  sur la pelouse de Brasilia n’a pas été suffisant pour doubler les Etats-Unis, défaits par l’Allemagne (0-1), dans la course aux huitièmes. Les deux buts de Boye (csc, 30e) et Cristiano Ronaldo (81e) n’ont rien changé, les Portugais quittent ce Mondial dès la phase de poules. Même destin pour leur adversaire du jour dans ce groupe G, le Ghana qui a eu un moment d’espoir après le but de Gyan (57e). Mais pour les deux pays, la marche était beaucoup trop haute.

Frappe, coup-franc direct, tête... Pendant les 20 premières minutes, Cristiano Ronaldo a absolument tout tenté devant la cage adversaire. Mais la barre transversale (5e) puis un Dauda excellent (12e, 19e) ont repoussé les tentatives de numéro 7 portugais. Sans réussite, Ronaldo a trouvé un allié inattendu pour trouver la faille. Sur un centre anodin de Veloso, Boye a complètement dévissé son dégagement dont la trajectoire a trompé la vigilance de son propre gardien. Mais mener au score n’a pas suffi à libérer le Portugal.

Ronaldo a marqué pour rien

Après de multiples occasions (19e, 35e, 50e), Gyan a permis au Ghana de revenir dans le match de la tête sur un magnifique centre de l’extérieur du pied d’Asmoah. Ce sixième but en Coupe du monde a fait du Ghanéen le meilleur buteur africain de la compétition. Il a aussi permis aux Black Stars d’espérer la qualification. A 1-1, la Ghana n’était plus qu’à un petit but des huitièmes. Mais Waris (61e) et Asamoah (68e) ont loupé le deuxième but de leur équipe. Pas Cristiano Ronaldo. Sur un ballon mal relancé par la défense, le Portugais a - enfin - ouvert son compteur, maigre consolation. Il perpétue une étrange malédiction, jamais un ballon d’or n’a remporté la Coupe du monde.

Pour Cristiano Ronaldo, le Mondial est déjà fini

Pour Cristiano Ronaldo, le Mondial est déjà finiAFP

0
0