Getty Images

Antoine Griezmann, leader à sa manière

Griezmann, leader à sa manière

Le 13/06/2018 à 07:32Mis à jour Le 13/06/2018 à 08:35

COUPE DU MONDE - Il a beau s'en défendre : Antoine Griezmann est un leader de l'équipe de France. Et pas seulement technique. De par son expérience, son influence et son rayonnement, le numéro 7 des Bleus se comporte comme un capitaine de route. Il suffit de l’écouter parler pour le comprendre.

A un détail près, Antoine Griezmann aurait coché toutes les cases. A un détail près, de taille. Elu meilleur joueur de l'Euro 2016, meilleur buteur de la compétition avec 6 buts, une marque qui n'avait plus été atteinte depuis un certain Michel Platini, le numéro 7 des Bleus a raté le carton plein en trébuchant sur la dernière marche, face au Portugal d'Eder. A l'arrivée, un goût d'inachevé que l'attaquant des Bleus traine derrière lui depuis vingt-trois mois maintenant, ainsi qu’une envie de tout casser, ici en Russie. De tout casser, avec le sourire.

Mardi, Antoine Griezmann est resté fidèle à lui-même devant la presse. Après avoir évacué la question de son avenir en une phrase et deux langues, le toujours Madrilène a tourné la page mercato sans regret et avec le sourire. Parce qu'une seule chose compte désormais à ses yeux : "Tout faire pour la gagner."

Vidéo - "Ce n'était ni le lieu ni le moment pour parler de l'avenir de Griezmann"

01:01

En Russie, Grizou va disputer sa deuxième Coupe du monde. La première dans la peau d'un leader technique et même un peu plus que ça. Parce que s'il évacue constamment la pression inhérente au rôle de leader "vocal" et capitaine de route des Bleus, le joueur de 27 ans y ressemble tout de même. A sa manière.

" Je suis plus écouté par Kylian, Ousmane..."

Qu'il le veuille ou non, qu'il éloigne avec malice la question du leadership en faisant semblant de l'assumer pour "qu'on ne (lui) pose pas la question à la prochaine conf' de presse", il n'en reste pas moins que le gaucher aux 54 sélections a grandi depuis quatre ans qu’il porte la tunique bleue de l’équipe de France. Son rôle a changé. Le plus naturellement du monde. "J'ai plus d'expérience, reconnait-il. Moi-même, je me sens mieux pour donner des instructions ou corriger ce que je vois. Je suis plus écouté par Kylian (Mbappé), Ousmane (Dembélé). Ils ont envie d'apprendre et c'est plus simple pour moi de les aider."

Vidéo - Griezmann : "J'aime avoir une proximité avec Didier Deschamps"

00:29

A l'heure où l'équipe de France a pris un sacré coup de jeune, Griezmann fait désormais naturellement partie des anciens. C’est l’histoire de la vie et d’une sélection nationale. Et si sa voix ne porte pas comme celle d'un aboyeur, elle compte. Grizou, pour qui DD a fait évoluer son système au cœur du dernier Euro alors que la France était mal embarquée face à l'Irlande, a l'oreille du sélectionneur des Bleus. "Il me demande si je me sens bien dans notre système (ndlr : la sélection est repassée au 4-3-3). Il me demande aussi comment je vois les joueurs et l'équipe. J'aime cette proximité et cette confiance avec le coach", a-t-il confié mardi.

Steven N'Zonzi, l’un des derniers arrivés dans le groupe tricolore, confirme : "Antoine est un joueur qui a de l’expérience, en club comme en sélection. Un joueur comme ça, avec ces qualités, ne peut que peser dans le groupe." Didier Deschamps, qui est bien placé pour définir ce qu'est un leader, abonde lui aussi dans ce sens. Griezmann compte. "Antoine est un leader technique de par ce qu'il fait sur le terrain. Il a toujours, ou très fréquemment, le sourire. Il ne va pas se transformer en quelqu'un qui aboie. Mais ce qu'il peut véhiculer par son attitude fait de lui un moteur". Moteur, une autre manière de dire que Grizou est un leader.

Vidéo - Nzonzi : "Un joueur comme Griezmann pèse dans un groupe"

00:25
0
0