Eurosport

Coupe du monde 2018 - Les Pharaons visent une grande première

Les Pharaons visent une grande première

Le 13/06/2018 à 23:02Mis à jour Le 14/06/2018 à 23:04

COUPE DU MONDE - L'Egypte s'est qualifiée pour une Coupe du monde seulement pour la troisième fois de son histoire. Pourra-t-elle réellement compter sur son meilleur joueur Mohamed Salah ? Son parcours en qualification, sa star, son sélectionneur, ses ambitions.

Le profil de l'Egypte

Palmarès : Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010.

Classement Fifa : 46e

Son parcours en qualification

Le sort de l'Egypte s'est joué lors d'une dernière confrontation contre le Congo. Comme bien souvent, c'est Mohamed Salah qui a pris les choses en mains pour envoyer les Pharaons vers leur première Coupe du monde. L'attaquant a commencé par ouvrir le score à la 63e minute mais son équipe semblait toujours hésitante et tendue face à des adversaires qui n'avaient pourtant pas encore gagné le moindre match dans ces éliminatoires.

EGYPTE_WOCHIT

EGYPTE_WOCHITEurosport

Le rêve égyptien a même failli virer au cauchemar quand Arnold Bouka Moutou à égalisé à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Il est finalement devenu réalité dans le temps additionnel avec un penalty transformé par le héros Salah synonyme de victoire et de billet pour la Russie. L'Egypte a fini en tête de son groupe avec 4 points d'avance sur l'Ouganda après 4 victoires, 1 nul et 1 défaite.

Le onze type

Al-Hadari - Fathi, Hegazi, Shafi, Gabr - Elneny, Hamed, Hassan, El Said - Salah, Mohsen

La star

Mohamed Salah est devenu cette saison une véritable star de classe mondiale. Il a terminé meilleur buteur et meilleur joueur de la Premier League avec ses 32 buts. L'attaquant a également joué un rôle clé dans la brillante campagne européenne de Liverpool jusqu'en finale de la Ligue des champions perdue contre le Real Madrid (3-1).

Ce dernier match a pourtant fait des dégâts car l'ailier droit s'est gravement blessé à une épaule et a dû quitter le terrain prématurément. Sa participation au Mondial russe semblait même compromise et toute l'Egypte retient son souffle en espérant voir son idole en forme pour porter les Pharaons.

Mohamed Salah - Egypte 2017

Mohamed Salah - Egypte 2017Getty Images

Le jeune à suivre

Ramadan Sobhi n'a pas encore démontré toute l'étendue de son talent mais il est déjà surveillé de près. "J'ai envoyé un message à Mourinho et lui ai dit de surveiller Ramadan à Stoke, a déclaré Martin Jol qui a entraîné l'Egyptien à Al Ahly. C'est un joueur brillant qui peut jouer pour Manchester United". Arrivé à Stoke durant l'été 2016 à seulement 19 ans, Sobhi a eu du mal à s'imposer mais cela n'a pas empêché son club de le prolonger. En équipe nationale, l'ailier dribbleur fait progressivment sa place depuis ses débuts en 2015 à l'âge de 17 ans.

Ramadan Sobhi of Stoke City and Victor Wanyama of Tottenham Hotspur battle for the ball during the Premier League match between Stoke City and Tottenham Hotspur at Bet365 Stadium.

Ramadan Sobhi of Stoke City and Victor Wanyama of Tottenham Hotspur battle for the ball during the Premier League match between Stoke City and Tottenham Hotspur at Bet365 Stadium.Eurosport

Le sélectionneur

Ancien international argentin, Hector Raul Cuper est devenu un globe-trotter des bancs de touche. Celui qui a mené Valence à deux finales de la Ligue des Champions en 2000 et 2001 a depuis poursuivi sa carrière en Italie, en Géorgie, en Grèce, en Turquie et à Dubai. A la tête de la sélection égyptienne depuis mars 2015, le technicien de 62 ans a réussi à redresser les Pharaons. Il les a emmenés en finale de la CAN en 2017 avant de les qualifier en Coupe du monde pour la première fois depuis 1990.

2017, Hector Cuper, Egitto, AFP

2017, Hector Cuper, Egitto, AFPAFP

Son histoire en Coupe du monde

Premier pays africain qualifié pour une Coupe du monde en 1934, l'Egypte va disputer sa troisième phase finale en Russie. Elle tentera de franchir le premier tour pour la première fois. Pour cela, il faudra certainement commencer par gagner un match, ce qui ne fut pas le cas lors de sa première apparition en Italie avec une défaite 4-2 devant la Hongrie dès le début de la compétition qui se déroulait alors en matches à élimination directe. En 1990, toujours en Italie, les Egyptiens avaient tenu tête aux Pays-Bas (1-1) puis à l'Irlande (0-0) avant de chuter devant l'Angleterre (1-0) et d'être éliminés.

1990 England-Egypt

1990 England-EgyptImago

Pourquoi cette Coupe du monde sera la bonne

Toujours enthousiaste et désormais plus solide défensivement, l'Egypte veut prendre l'une des deux premières places du groupe A. Son match face à l'hôte russe devrait prendre une importance capitale si ses rencontres contre le favori uruguayen et la faible Arabie Saoudite se déroulent comme attendu. La condition physique de Mohamed Salah sera l'autre grande inconnue. Si leur talisman est en forme, les Pharaons seront en confiance et compétitifs. Ils pourraient ainsi atteindre les huitièmes de finale et retrouver l'Espagne d'un certain Sergio Ramos.

Egypt's team players celebrate wining against Congo's team during their World Cup 2018 Africa qualifying match between Egypt and Congo at the Borg el-Arab stadium in Alexandria on October 8, 2017. Liverpool striker Mohamed Salah converted a stoppage-time

Egypt's team players celebrate wining against Congo's team during their World Cup 2018 Africa qualifying match between Egypt and Congo at the Borg el-Arab stadium in Alexandria on October 8, 2017. Liverpool striker Mohamed Salah converted a stoppage-timeGetty Images

Son programme dans le groupe A

15 juin : Egypte - Uruguay (Iekaterinbourg)

19 juin : Russie - Egypte (Saint-Pétersbourg)

25 juin : Arabie Saoudite - Egypte (Volgograd)

0
0