Eurosport

Coupe du monde 2018 - L'Uruguay a une bonne tête d'outsider

Gare à la "garra" uruguayenne

Le 14/06/2018 à 23:03

COUPE DU MONDE - L'Uruguay se présente en Russie avec un statut d'outsider grâce à sa force collective et à son expérience. Son parcours en qualification, sa star, son sélectionneur, ses ambitions.

Le profil de l'Uruguay

Palmrès : Champion du monde en 1930 et 1950, Vainqueur du championnat d'Amérique du Sud / Copa América en 1916, 1917, 1920, 1923, 1924, 1926, 1935, 1942, 1956, 1959, 1967, 1983, 1987, 1995 et 2011, Médaille d'or aux JO de 1924 et 1928

Classement Fifa : 17e

Son parcours en qualification

Si le Brésil a largement dominé les éliminatoire de la zone AmSud, c'est l'Uruguay qui a fini deuxième au bout d'une campagne de qualification qui était tout sauf confortable pour les habitués comme le Chili qui n'a pas décroché son billet ou l'Argentine qui s'en est sortie sur le fil grâce au génie de Lionel Messi. Côté uruguayen, Edinson Cavani a été l'homme fort en marquant pas moins de 10 buts soit trois de plus que ses rivaux.

Suarez et Cavani sous le maillot de l'Uruguay

Suarez et Cavani sous le maillot de l'UruguayAFP

Le onze type

Muslera - Varela, Giménez, Godin, Caceres (ou Laxalt) - Nandez, Bentancur, Vecino, C. Rodriguez - Suarez, Cavani

La star

Luis Suarez reste le joueur plus populaire en Uruguay mais Edinson Cavani est devenu l'élément le plus important de la sélection. Ses buts ont permis à la Celeste de se qualifier pour le Mondial russe et elle comptera encore sur lui pour aller loin en phase finale. A 31 ans, le goleador du PSG fait partie des meilleurs avant-centres du monde. Dévoreur d'espaces et excellent de la tête, il porte le maillot de l'équipe nationale depuis dix ans, a franchi la barre des 100 capes et marqué plus de quarante buts.

Edinson Cavani - Uruguay - Qualifs Amsud Mondial 2018

Edinson Cavani - Uruguay - Qualifs Amsud Mondial 2018AFP

Le jeune à suivre

Rodrigo Bentancur a rejoint la Juventus durant l'été 2017en provenance de Boca Juniors. Le joueur de 20 ans a disputé 27 matches toutes compétitions cette saison mais souvent comme remplaçant. Il a tout de même ajouté un doublé coupe-championnat d'Italie à ses deux titres de champion d'Argentine. A la fois costaud et à l'aise techniquement, il peut évoluer à tous les postes du milieu de terrain mais devrait s'orienter à terme vers un rôle de meneur de jeu. En sélection, Oscar Tabarez a pour le moment choisi de le placer sur un côté.

Rodrigo Bentancur (Uruguay)

Rodrigo Bentancur (Uruguay)Getty Images

Le sélectionneur

Oscar Tabarez parait indéboulonnable. Il dirige la Celeste depuis 2006 et avait déjà été son sélectionneur entre 1988 et 1990. Si le technicien de 71 ans reste à la tête de la sélection c'est évidemment parce qu'il obtient des résultats satisfaisants comme ce fut le cas en qualification. Grâce à son travail, l'Uruguay disputera une troisième phase finale consécutive. Tabarez approche doucement des 200 matches sur le banc de l'équipe nationale.

Uruguay's coach Oscar Tabarez gestures during a Group D football match between Italy and Uruguay at the Dunas Arena in Natal during the 2014 FIFA World Cup on June 24, 2014 (AFP)

Uruguay's coach Oscar Tabarez gestures during a Group D football match between Italy and Uruguay at the Dunas Arena in Natal during the 2014 FIFA World Cup on June 24, 2014 (AFP)AFP

Son histoire en Coupe du monde

Les Uruguayens ont décroché le titre mondial à deux reprises en 1930 et 1950 mais, depuis, ils alternent entre des performances remarquables et d'autres beaucoup plus anonymes. IIs ont les demi-finales en 1954, 1970 et 2010 mais aussi manqué six phases finales dont celle de 2006. En 2014, ils ont réussi à sortir du "groupe de la mort" qui comprenait également l'Angleterre, l'Italie et le Costa Rica. Ils se sont ensuite inclinés 2-0 en huitièmes de finale devant une Colombie en pleine forme.

Diego Godin, avec l'Uruguay lors de la Coupe du monde 2014

Diego Godin, avec l'Uruguay lors de la Coupe du monde 2014Panoramic

Pourquoi cette Coupe du monde sera la bonne

L'Uruguay est tombé dans un groupe assez peu relevé et possède les qualités nécessaires pour disposer de la Russie, de l'Arabie Saoudite et de l'Egypte. Avec sa défense rugueuse, son excellent duo d'attaque et sa grande expérience collective, l'Uruguay s'avance même comme un véritable outsider.

Uruguay's Edinson Cavani(L) and Luis Suarez pose before the match against Bolivia during their 2018 World Cup football qualifier match in Montevideo, on October 10, 2017

Uruguay's Edinson Cavani(L) and Luis Suarez pose before the match against Bolivia during their 2018 World Cup football qualifier match in Montevideo, on October 10, 2017Getty Images

Son programme dans le groupe A

15 juin : Egypte - Uruguay (Iekaterinbourg)

20 juin : Uruguay - Arabie Saoudite (Rostov)

25 juin : Uruguay - Russie (Samara)

0
0