Il aura encore un grand rôle à jouer en Russie. Olivier Giroud reste un élément incontournable de l'équipe de France et devra utiliser au mieux son expérience au sein d'un groupe composé de nombreux jeunes joueurs. Sur le terrain, il sera même l'unique véritable avant-centre à la disposition de Didier Deschamps. Le sélectionneur a choisi de ne pas lui prendre de doublure malgré les doutes récurrents de certains observateurs. "C'est mon destin, c'est comme ça, je me suis nourri de tout ça pour grandir en tant qu'homme et joueur", a assuré l'attaquant de Chelsea.
Giroud a débuté en Bleu en 2011 et totalise 71 sélections pour 30 buts marqués mais il ne fait toujours pas l'unanimité. Souvent comparé à Karim Benzema, il paie un certain manque d'aisance technique malgré son réalisme devant le but. "Je ne sais pas si le ménage est terminé, mais c'est sûr que ça m'a suivi tout au long de ma carrière, regrette le Londonien. Ma force de caractère est liée à toutes ces péripéties".

Bleus - Giroud : "Je me suis nourri des critiques"

Football
Bleus - Giroud : "Je ne sais pas si on est plus forts qu'en 2016"
26/05/2018 À 17:13
En manque de temps de jeu à Arsenal en première partie de saison, Giroud a rejoint Chelsea l'hiver dernier. Ce ne fut pas évident mais il a réussi à gagner la confiance de son nouveau coach Antonio Conte. Il a même bouclé l'exercice avec un succès en Cup. "Dans la vie d'un homme ou d'un sportif de haut niveau, ce sont des moments importants qui permettent de passer un cap ou de baisser la tête, explique l'ancien Montpelliérain. J'ai décidé d'accueillir ça comme un défi, de m'en servir pour m'améliorer, progresser, garder la tête haute et être efficace et fier de ce que j'accomplis avec l'équipe de France".
Je peux comprendre la déception de Rabiot
L'attaquant formé à Grenoble a souvent su appréhender sereinement et franchir les obstacles qui se présentaient devant lui. Il espère voir ses coéquipiers de l'équipe de France faire preuve de la même force mentale. "Hier matin, on a fait une séance de course, qui était très difficile, et on s'est tous serré les coudes, se félicite celui qui compte autant de buts en Bleu que Just Fontaine et Jean-Pierre Papin. J'ai l'image en tête d'un joueur qui en aidait un autre pour rester collé au groupe, et c'est une belle image de solidarité, d'envie de tous réussir ensemble. Cet état d'esprit, il faudra le garder jusqu'au bout".

Giroud : "Rabiot, un super mec"

Le discours de Giroud tranche forcément avec la décision d'Adrien Rabiot de refuser son statut de réserviste. Interrogé au sujet du jeune Parisien, le joueur de 31 ans n'a pourtant pas voulu le condamner totalement. "Je peux comprendre la déception, assure-t-il. Il faut toujours réfléchir aux conséquences de ce qu'on dit et fait. C'est dommage, parce que c'est un super mec et un très bon joueur. J'espère qu'il pourra rebondir très rapidement en tout cas".
Football
Bleus - Giroud : "Je me suis nourri des critiques"
26/05/2018 À 17:03
Football
Bleus - Giroud : "La jeunesse peut être une force"
26/05/2018 À 16:20