Getty Images

Cravate, dalmatiens et "nogomet" : tout ce qu'il faut savoir sur la Croatie

Cravate, dalmatiens et "nogomet" : tout ce qu'il faut savoir sur la Croatie
Par AFP

Le 12/07/2018 à 12:11Mis à jour Le 12/07/2018 à 12:51

Malgré le talent de ses joueurs, peu attendaient la Croatie en finale de Coupe du monde: depuis l'Uruguay en 1950, jamais une aussi petite nation n'était parvenue à ce niveau. Quelques choses à savoir sur ce pays, indépendant depuis 1991, qui peut devenir dimanche le neuvième à inscrire son nom au palmarès de la compétition majeure du football. Ou plus exactement, du "nogomet".

Football inconnu

Les Croates ne jouent pas au football. Ils jouent au "nogomet". Un mot créé à partir du mot "noga", les jambes. Ils sont en effet un des rares peuples au monde à ne pas avoir intégré dans leur langue le mot "football", à l'inverse de leurs voisins serbes, dont la langue est quasiment identique mais qui disent "fudbal". Les Serbes ont donc des "Fudbalski Klub", comme le FK Etoile Rouge, quand les Croates ont des "Nogometni Klub", comme le NK Rijeka.

La cravate

Les Français seraient inspirés de méditer la phrase de Norman Davies dans son livre "L'Europe - une histoire": "A chaque occasion, les gens qui nient l'influence des petites nations d'Europe devraient se souvenir que les Croates nous tiennent par la gorge". L'historien faisait référence à la cravate, dont les origines sont croates, d'où son nom. Selon les Croates, cet accessoire vestimentaire fut d'abord une tradition, symbole d'amour, les femmes croates nouant des écharpes autour du cou de leurs bien-aimés partant faire la guerre.

L'accessoire va ensuite entrer dans l'histoire des relations franco-croates. Elle a en effet été importée par les mercenaires croates, venus combattre pour le compte de Louis XIV lors de la guerre de Trente Ans au XVIIème siècle.

Les Dalmatiens

Ces chiens blancs aux taches noires ou marron, doivent leur célébrité au dessin animé de Walt Disney "Les 101 dalmatiens" (1961). Leur origine est à chercher sur la côte dalmate. Dès le XVIème siècle on retrouve des traces écrites dans les archives des églises, et des peintures représentant ce chien de taille moyenne, agile et souple.

Monnaie carnivore

Membre de l'Union européenne, la Croatie n'est pas encore dans la zone euro, et conserve sa monnaie, la "kuna", adoptée en 1994, pendant la guerre d'indépendance, pour remplacer le dinar. Ce mot désigne aussi une martre. La fourrure de ce petit carnivore était en effet utilisée comme monnaie d'échange au Moyen-Age. Ce choix avait toutefois suscité une polémique: la "kuna" était la monnaie choisie par le régime pronazi oustachi durant la Seconde Guerre mondiale.

Pépinière de sportifs

Petit pays de 4,2 millions d'habitants, la Croatie produit un nombre impressionnant de champions. Des footballeurs donc, mais aussi des waterpolistes ou des handballeurs (ou plutôt joueurs de "rukomet"), deux fois champions olympiques et une fois champions du monde. Ils ont aussi des basketteurs légendaires, comme Drazen Petrovic ou Toni Kukoc, des tennismen comme Goran Ivanisevic et aujourd'hui Marin Cilic, des athlètes comme Blanka Vlasic. Et même sans très hautes montagnes, contrairement à leurs voisins slovènes, ils ont des champions de ski alpin, Janica et Ivica Kostelic.

Goran Ivanisevic

Goran IvanisevicPanoramic

La mer partout

La Croatie compte près de 6.000 kilomètres de côtes, y compris celles de plus de 1.000 îles et îlots disséminés dans l'Adriatique, face au continent. De quoi attirer 17 millions de touristes par an. Dont certains sont bien inspirés de s'aventurer dans les terres pour visiter les autres joyaux du pays, l'Istrie intérieure, le massif de Velebit, la Krka, ou encore les lacs de Plitvice. Le tourisme compte pour 20% du PIB du pays.

La Croatie est aussi le pays du "prsut", le jambon fumé local, premier produit du pays à avoir reçu le label européen d'origine contrôlée, de la truffe d'Istrie, de nombreux vins ou plats de poissons. La soupe de poissons locale, la "gregada", n'a rien à envier à la bouillabaisse marseillaise.

0
0