Getty Images

La Suède écrase le Mexique (3-0) et termine en tête du groupe F, le Mexique encore en 8es

La Suède a tout renversé

Le 27/06/2018 à 17:53Mis à jour Le 27/06/2018 à 18:56

COUPE DU MONDE 2018 - La Suède, 3e du groupe F avant le début de la rencontre, a réussi un sacré coup en laminant le Mexique (0-3) mercredi. La formation scandinave a fait la différence au retour des vestiaires pour renverser la situation. Les voilà qualifiés et premiers de leur groupe. Malgré leur revers, les Mexicains verront les 8es, aux dépens de l'Allemagne.

Un scénario rocambolesque. Rien n'était joué dans ce groupe F encore extrêmement indécis au coup d'envoi, où les quatre équipes en course pouvaient encore se qualifier pour les 8es de finale. Et à se faire peur, le Mexique s'en est sorti au prix d'une une très, très grosse frayeur. Dépassé par des Suédois incisifs à Ekaterinburg (3-0), lors du troisième et dernier match de la poule F, el Tri termine deuxième in extremis et accompagne les leaders scandinaves au prochain tour grâce à la sensation de la Coupe du monde. La victoire de la Corée du Sud face à l'Allemagne, éliminée au premier tour d'un Mondial pour la première fois depuis 1938.

Car el Tri, premier au coup d'envoi grâce à deux victoires lors de ses deux premiers matches, s'est fait surprendre par une sélection suédoise joueuse et entreprenante. Menaçants notamment sur coups de pied arrêtés et souvent dangereux, les Scandinaves ont eu de nombreuses opportunités d'ouvrir le score en première période (5e, 12e, 18e, 31e, 45e+2), sans succès. Bousculés et seulement dangereux par Carlos Vela (17e), les Mexicains pouvaient s'estimer heureux de revenir au vestiaire sans but pris, surtout qu'ils auraient pu concéder un penalty pour une main pourtant claire de Chicharito (30e). Mais l'arbitre n'a pas retenu l'intentionalité du geste.

Les yeux rivés sur Kazan

Si le nul suffisait aux Mexicains pour passer, les Suédois savaient eux qu'une victoire était obligatoire pour espérer. Ils sont donc revenus du vestiaire avec les mêmes intentions, la chance finissant par tourner lorsque Ludwig Augustinsson a allumé de près Guillermo Ochoa, transpercé (50e). La Suède a continué de pousser ensuite, et Marcus Berg a obtenu en contre un penalty transformé par son capitaine Andreas Granqvist (62e), également intraitable derrière et homme de ce match.

C'est après cette première heure de jeu que la rencontre est devenue un peu bizarre. Les Mexicains étant dépassés et les Suédois ayant fait le job, l'attention de tout le stade s'est alors tournée vers Kazan, où la Corée du Sud tenait toujours en échec le champion du monde allemand. Tous les supporters, sud-américains surtout, étaient alors accrochés à leurs smartphones, guettant le moindre but qui bouleverserait complètement l'ordre de ce groupe.

Pendant ce temps-là, Edson Alvarez marquait contre son camp (74e), mais l'intérêt était bien ailleurs. Si un but allemand condamnait les Mexicains, la délivrance est finalement venue de Kazan et de Kim (90e+3), auteur d'un premier but dans une rencontre qui en comptera finalement deux (0-2). A bout de nerfs, les Mexicains et leurs supporters pouvaient exulter. Et, malgré une lourde défaite, respirer un très grand coup.

Andreas Granqvist avec la Suède lors de la Coupe du monde 2018

Andreas Granqvist avec la Suède lors de la Coupe du monde 2018Getty Images

0
0