Eurosport

Le dernier axial, les latéraux, les ailiers et le cas Payet : les zones d'ombre de la liste des 23

Le dernier axial, les latéraux, les ailiers et le cas Payet : zones d'ombre pour une liste

Le 17/05/2018 à 00:37Mis à jour Le 17/05/2018 à 19:29

COUPE DU MONDE - Didier Deschamps va annoncer sa liste des 23 ce jeudi (20h). Et, s'il y a des incontournables, il y a encore pas mal d'incertitudes. Notamment en défense ou devant, où les milieux offensifs et les ailiers habitués des rassemblements bleus sont légion.

Ils n'attendent que ça. Ils rêvent d'entendre leur nom à l'heure où Didier Deschamps va révéler sa liste des 23 pour cette Coupe du monde et des réservistes. Ce rendez-vous planétaire peut donner une autre dimension à leur carrière. "Ils", ce sont ces joueurs encore dans le doute. Ceux qui ne sont pas assurés d'être du voyage en Russie. En se penchant sur les derniers rassemblements, on a une idée déjà assez précise de l'ossature du groupe. Quinze joueurs n'ont ainsi aucune raison de trembler. Pour les autres, la réponse va tomber à 20h00.

Vidéo - La rédaction a voté : voici nos 23 pour la Coupe du monde

02:12

GARDIENS

Ils seront dans les 23 : Lloris, Mandanda, Areola

DEFENSEURS

Ils seront dans les 23 : Varane, Umtiti, Kimpembe, Digne

Les zones d'ombre :

  • Le quatrième défenseur central : Rami, Pavard, Hernandez

Il y a plus de zones d'ombre que prévu en défense. La faute aux blessures. Le forfait de Laurent Koscielny pose ainsi la question d'un quatrième central. Le Marseillais Adil Rami semble tenir la corde. Mais Didier Deschamps pourrait prendre une option plus polyvalente. Comme retenir Benjamin Pavard ou Lucas Hernandez. Le jeune joueur du Vfb Stuttgart a toujours été appelé en Bleu pour jouer latéral droit. Et le défenseur de l'Atlético pour évoluer dans le couloir gauche. Mais les deux jouent régulièrement dans l'axe en club. Et avec les incertitudes dans les couloirs, leur polyvalence peut séduire Deschamps.

  • Les couloirs : Sidibé, Pavard, Debuchy, Mendy, Amavi, Hernandez, Kurzawa.

Là encore, les blessures de Benjamin Mendy et Djibril Sidibé posent un cas de conscience à Didier Deschamps. Les deux étaient des titulaires indiscutables des Bleus avant leur blessure au genou. Leurs soucis physiques laissent aujourd’hui des questions en suspens. Ils ont certes repris la compétition. Mais un peu tard (Mendy a joué 3 bouts de match de PL et Sidibé 20 minutes le weekend dernier en L1). Et les doutes sur leur capacité à tenir leur rang en Russie subsistent. Sauf surprise, ils seront cependant dans le groupe. Car Deschamps compte sur eux. Il a d'ailleurs régulièrement pris des nouvelles de Mendy. Et Sidibé a effectué un stage individualisé de trois jours à Clairefontaine début mai.

A gauche où Kurzawa a perdu beaucoup de terrain, Mendy devrait donc accompagner Lucas Digne. Et à droite ? Si Sidibé est retenu, Deschamps devra choisir entre Mathieu Debuchy, revenu de nulle part avec Saint-Etienne, et Benjamin Pavard. Le Stéphanois a l’expérience de ces grands tournois et l'avantage d'être un vrai spécialiste du poste. En cas de rechute de Sidibé, ce ne serait pas négligeable. Mais comme on l'a déjà dit, la polyvalence de Pavard peut plaider pour lui. Ce n'est d'ailleurs pas exclu que Pavard et Debuchy soient retenus avec Sidibé, ce qui mettrait Rami sur la touche.

Vidéo - "Ce qui change le visage de la liste en défense, c'est la blessure de Koscielny"

04:40

MILIEUX DE TERRAIN

Ils seront dans les 23 : Kanté, Pogba, Matuidi, Tolisso, Rabiot

Le cœur du jeu se dessine assez facilement avec les tauliers N'Golo Kanté, Paul Pogba et Blaise Matuidi. Corentin Tolisso a lui gagné son billet à l'automne. Et Adrien Rabiot est de son côté devenu un habitué du groupe depuis fin 2016. Dans secteur, c’est réglé normalement. Moussa Sissoko semble en effet avoir laissé passer le train. Mais attention, on connaît l'attachement de Deschamps au milieu de Tottenham.

Paul Pogba et N'Golo Kanté contre l'Allemagne lors de l'Euro.

Paul Pogba et N'Golo Kanté contre l'Allemagne lors de l'Euro.AFP

LES ATTAQUANTS

Ils seront dans les 23 : Griezmann, Mbappé, Giroud, Lemar

Les zones d'ombre :

  • Avant-centre : Lacazette, Gameiro, Ben Yedder
  • Ailiers : Dembélé, Payet, Thauvin, Martial, Coman, Sissoko,
  • Milieu offensif : Fekir

Là aussi, on ne voudrait pas être à la place de Didier Deschamps. Il y a bien entendu des incontournables. Antoine Griezmann et Kylian Mbappé font partie de cette caste. A leurs côtés, Olivier Giroud et Thomas Lemar seront aussi dans la liste de Deschamps. Ça, c'est une affaire pliée sauf grosse surprise. Mais pour les trois petites places qu'il reste, il y a du monde. Beaucoup de monde même. Et plusieurs facteurs vont rencontrer en ligne de compte pour choisir.

Un des critères sera ainsi le poste où DD compte utiliser Mbappé le plus régulièrement. S'il considère que l'ancien Monégasque va jouer 9, il devrait se passer d'Alexandre Lacazette ou de Wissam Ben Yedder. Sinon, le Gunner a sa chance, le Madrilène un peu moins. Et sur les côtés, c'est la même histoire avec d'autres acteurs. A droite, il semble cependant difficile de se passer d'Ousmane Dembélé pour sa vitesse et sa capacité d'élimination. Avec son talent rare, Nabil Fekir a lui une vraie opportunité d'y être en tant que doublure d'Antoine Griezmann. Pour le flanc gauche, Dimitri Payet semblait lui être revenu dans la course à force de s'illustrer dans la deuxième partie de saison marseillaise : mais sa sortie sur blessure en finale de Ligue Europa fait craindre un élan coupé, voire même une indisponibilité.

Son coéquipier à Marseille, Florian Thauvin, réalise de son côté une saison de haut niveau mais il ne compte que trois petites sélections. Enfin quid d'Anthony Martial et Kingsley Coman ? L'ancien Monégasque vit un exercice mitigé à Manchester et le Bavarois, blessé à une cheville fin février, n'a repris l'entraînement collectif que cette semaine. Cela semble compliqué pour eux d’être dans les 23. Ils pourraient devoir se contenter d’une place de réserviste. Dans tous les cas, Deschamps va faire des déçus. Et a dû vivre des heures compliquées pour résoudre ce beau casse-tête.

Vidéo - Vous vous êtes mis dans la peau de Deschamps : voici vos 23

02:12
0
0