Eurosport

Mondial 2018 - Croatie - Angleterre : et le finaliste surprise sera...

Et le finaliste surprise sera...

Le 11/07/2018 à 11:03

COUPE DU MONDE - Qui défiera la France dimanche en finale ? Ce mercredi soir (20 heures), Croatie et Angleterre ont rendez-vous à Moscou pour se disputer le dernier billet vers l'ultime manche. Génération dorée croate ou jeunesse insouciante anglaise, laquelle sera l'invitée surprise ?

Le contexte

L'Allemagne et l'Espagne étaient les deux favoris annoncés de cette partie de tableau. Voilà ses deux outsiders, la Croatie et l'Angleterre, en passe de s'affronter pour une place en finale. Après un premier tour flamboyant, la Croatie a buté tour à tour sur le Danemark et la Russie, ne s'extirpant de ces pièges qu'à la faveur des tirs au but. La génération si prometteuse des Modric, Rakitic et consorts attend toujours son match référence en phase finale.

Elle trouvera face à elle une Angleterre fringante, relookée après tant d'échecs de ses gloires nationales (la génération des Gerrard, Lampard et Rooney). Un sélectionneur quasi-novice, une équipe rajeunie et des héros inconnus du grand public - les Maguire, Pickford ou Trippier : le cocktail a permis aux Three Lions de passer, une à une, les embûches.

Le joueur à suivre : Raheem Sterling

Il est l'un des grands gagnants du 3-5-2 de Gareth Southgate. Raheem Sterling est libre dans ce système et il s'en donne à cœur joie en s'engouffrant dans les espaces libérés par Harry Kane. Pourtant, l'attaquant de 23 ans est l'objet de vives critiques en Angleterre. En cause : son manque de réalisme devant le but, encore tangible face à la Suède (2-0 en quart de finale).

Autant dire que le Citizen a des choses à prouver, à un poste où Jamie Vardy et Marcus Rashford feraient office de solutions de rechange tout à fait honorables. Ajoutez à cela qu'il affrontera Dejan Lovren, qu'il n'a jamais battu en trois confrontations cette saison contre Liverpool… Pas de doute : ce mercredi, Sterling aura la pression des rendez-vous.

Robin Olsen s'impose devant Raheem Sterling lors de Suède-Angleterre en quarts de finale du Mondial 2018.

Robin Olsen s'impose devant Raheem Sterling lors de Suède-Angleterre en quarts de finale du Mondial 2018.Getty Images

3 stats à avoir en tête

8. Le nombre de buts marqués par les Anglais grâce à des coups de pied arrêtés. Une force de frappe impressionnante et potentiellement décisive.

12. Le nombre de cartons jaunes pris par la Croatie, contre 5 seulement pour l'Angleterre. Symbole de la fébrilité croate dans les matches à enjeu ?

52. Oui, cela fait 52 ans que l'Angleterre n'a pas joué une finale de Coupe du monde. Autant dire que l'enjeu est immense pour les hommes de Gareth Southgate.

Vidéo - Le facteur X anglais : Des coups de pieds arrêtés tellement travaillés depuis 2016

03:01

Ils ont dit

Eric Dier, milieu de terrain de l'Angleterre :

" Après (l'élimination à l'Euro contre) l'Islande, on savait qu'il fallait changer des trucs. Au Mondial, on ne pouvait que corriger les choses. Deux ans, c'est long. On a appris de nos erreurs."

Gareth Southgate, sélectionneur de l'Angleterre :

" On est venu ici pour profiter de notre football, et tout le long du parcours nous avons été parmi les équipes les plus jeunes du tournoi, celle avec le moins d'expérience, mais on n'est jamais vraiment sûr de jusqu'où cette équipe peut aller."

Andrej Kramaric, attaquant de la Croatie :

" Je pense que l'Angleterre faisait partie des favoris dès le début de la compétition. C'est une équipe jeune, affamée, sans super stars de cinéma international. Ce ne sera pas facile pour nous."

Notre avis : L'Angleterre a tout pour y arriver

Entre les deux nations, les dynamiques se sont croisées. La Croatie avait emballé son monde au premier tour. Elle a montré un visage bien plus timoré lors des matches à élimination directe. Un schéma déjà vu à l'Euro 2016, où le Portugal avait mis fin à la "hype" croate au terme d'un huitième de finale fermé.

De son côté, l'Angleterre est montée en puissance, jusqu'à cette prestation maîtrisée face à la Suède (2-0) au tour précédent. S'il fallait les comparer, nous dirions peut-être que la Croatie est une meilleure équipe, dans l'absolu. Plus de vécu, un jeu mieux rôdé, des individualités remarquables…

Mais l'intrinsèque ne tient pas en demi-finale d'un Mondial. L'Angleterre a des armes redoutables. Elle est prête, d'abord : rôdée à tous les scénarios, formée à tous les détails, comme l'ont montré ses combinaisons sophistiquées sur coups de pied arrêtés ou ses plans de jeu efficaces. Elle est aussi insouciante. La force d'une jeune génération qui n'a pas grand-chose à perdre et qui s'est laissée enivrer par la perspective de "ramener le football à la maison". Un rêve qui passe par une victoire face à la Croatie.

0
0