Getty Images

"Nike a un intérêt à ce que Mbappé joue en 10"

"Nike a un intérêt à ce que Mbappé joue en 10"

Le 18/06/2018 à 09:52Mis à jour Le 18/06/2018 à 11:12

COUPE DU MONDE 2018 - Kylian Mbappé a récupéré le numéro 10 pour ce Mondial. Un "rêve" de gamin qui a de quoi faire le bonheur de son équipementier, qui est aussi celui des Bleus.

Kylian Mbappé et le numéro 10 ! C'est forcément un joli symbole pour la nouvelle pépite du football français. Le 10, c'est un numéro qui fait rêver. "C'est moi qui le voulais. Il était libre, personne à l'horizon. Je l'ai pris et je joue avec, voilà", a glissé le Parisien mercredi dernier en conférence de presse avant d'ajouter avec sa simplicité habituelle : "Je le vois plus comme un gamin qui a toujours aimé ce numéro et joue avec chez les grands. Ça ne va pas trop changer ma manière de jouer". Pour Nike, c'est cependant une excellente nouvelle.

Si Kylian Mbappé résume son choix d'une façon presque poétique, prendre un tel numéro n'a rien d'anodin du point de vue marketing. Cela peut même être l'un des nerfs de la guerre pour les marques. "Nike a un intérêt à ce que Mbappé joue en 10. Ça rentre dans toute une logique", nous confirme Michel Desbordes, auteur de plusieurs ouvrages en marketing du sport et professeur à l'université Paris-Sud. "Quand on vend un maillot, le numéro a son importance."

Vidéo - Avant Zidane et Platini, eux aussi ont porté le mythique numéro 10 chez les Bleus

01:11
" L'influence va évidemment jusque-là"

Forcément. Vendre un maillot floqué du nom de Mbappé avec un 10 juste en dessous s'annonce comme une très belle affaire pour l'équipementier de l'équipe de France, qui est aussi celui… de l'ancien prodige de Monaco. Le 10, c'est une tout une histoire. Et associé au talent et la "hype" d'un Mbappé de plus en plus bankable, c'est idéal. "Cela présente bien. Dans l'histoire, le 10 c'est Pelé. C'est Platini. C'est Zidane. Les grands joueurs ont souvent porté le 10. C'est rarement des besogneux", rappelle Michel Desbordes, qui aurait aussi pu citer Maradona ou encore Lionel Messi.

Dans cette équipe de France sans vrai 10 en l'absence de Dimitri Payet, Mbappé, qui portait le 20 avant la préparation, a donc saisi l'occasion. Même si le Parisien n'est pas un meneur de jeu comme l'était le plus souvent les grands 10 dans l'histoire. Mais son talent et sa capacité à faire rêver collent parfaitement à ce numéro. La marque à la virgule ne peut que s'en frotter les mains. Et sans tomber dans la théorie du complot, il n'est pas interdit de penser que l'équipementier des Bleus a pu glisser cette idée à son poulain. Car dans le monde du football où le business prend de plus en plus de place, ces détails n'en sont plus vraiment.

Avec l'enjeu financier qui ne cesse d'augmenter et le marché US comme modèle, l'influence des marques va de plus en plus loin au fil des années. Dans certains transferts, on sait ainsi que les équipementiers ont joué un rôle clef. "Quand Pogba quitte la Juve pour Manchester, c'est aussi un moment où Pogba passe de Nike à Adidas (le partenaire des Red Devils depuis 2015). Cela fait beaucoup de coïncidences... L'influence va évidemment jusque-là", rappelle Michel Desbordes. Certains joueurs vont même jusqu’à faire du "branding" avec leur numéro (à l'instar de CR7). "Le numéro est assez comparable aux initiales et donc au dépôt de la marque", constate Michel Desbordes. En clair, si Mbappé a vendu une belle histoire, les romantiques peuvent rester sur leur nuage. Mais il y a rarement de hasard dans le football moderne.

Vidéo - Le tuto : combien ce Mondial peut rapporter aux Bleus et à… leurs clubs ?

03:41
0
0