Getty Images

Renouvellement, Rabiot, côté gauche : la liste de DD en 5 questions

Renouvellement, Rabiot, côté gauche : la liste de DD en 5 questions

Le 17/05/2018 à 23:37Mis à jour Le 18/05/2018 à 09:05

COUPE DU MONDE - Didier Deschamps a communiqué jeudi sa liste des 23 pour le Mondial en Russie. Le renouvellement important, l’absence de Rabiot, le repositionnement de Mbappé, la doublure de Lemar, l’état de forme de Mendy : on fait le tour de la liste en questions.

Le renouvellement par rapport à l’Euro 2016 est-il logique ?

Parmi les 23 sélectionnés par Didier Deschamps pour le Mondial en Russie, seuls huit faisaient partie de la liste initiale pour l’Euro 2016 : Lloris, Mandanda, Varane, Pogba, Matuidi, Kanté, Griezmann, et Giroud. Plus tard, Adil Rami (qui revenait déjà de loin) avait été rappelé par Didier Deschamps pour pallier le forfait de Varane. D’habitude, le renouvellement entre deux compétitions internationales se fait sur près de la moitié du groupe. Ici, forcé par les blessures, les méformes et les avènements, il est beaucoup plus important.

C’est particulièrement visible en défense : sur les huit de 2018, seuls Adil Rami et Samuel Umtiti ont disputé le Championnat d’Europe en France (hors cas particulier de Varane). Lucas Digne, parmi les 23 il y a deux ans, fait désormais partie des suppléants. Laurent Koscielny est lui blessé, alors que Jallet partait avec trop de retard. Et il était forcément impensable de songer à rappeler Eliaquim Mangala, Jérémy Mathieu, Patrice Evra ou Bacary Sagna. En attaque, André-Pierre Gignac est également hors-course, tandis que Martial et Coman font partie des réservistes, et que Dimitri Payet est forfait.

En bref, il n’y a que chez les gardiens et au milieu que Didier Deschamps a pu conserver l’ossature de 2016. Benoît Costil, désormais réserviste, est suppléé par Alphonse Areola au poste de troisième gardien. Pogba, Matuidi et Kanté sont eux toujours présents. Entre renouvellement générationnel, méformes et émergence de pépites comme Mbappé, Deschamps n’avait finalement pas trop le choix.

Paul Pogba félicité par ses coéquipiers lors de France - Islande à l'Euro 2016

Paul Pogba félicité par ses coéquipiers lors de France - Islande à l'Euro 2016Panoramic

Giroud est-il seul au monde dans l’axe ?

"Giroud, Griezmann, Fekir et Mbappé sont des attaquants axiaux, même s’ils peuvent jouer à d’autres postes.” Dans l’esprit du sélectionneur des Bleus, cela paraît clair : Kylian Mbappé a une bonne tête d'attaquant axial, en concurrence avec Olivier Giroud. Utilisé à ce poste en Russie en mars (1-3), le Parisien était auparavant plutôt utilisé à droite. Au Mondial ? Mbappé jouera à coup sûr. Soit à droite. Soit dans l'axe. Il serait alors suppléé par Florian Thauvin ou Ousmane Dembélé dans le couloir, alors que Lemar semble bien seul à gauche, et que Nabil Fekir sera la doublure de Griezmann au poste de "neuf et demi”.

Ce repositionnement possible de Mbappé dans l’axe pourrait redistribuer les cartes sur tous les fronts de l’attaque des Bleus. Il a déjà pénalisé Alexandre Lacazette, laissé de côté parmi les suppléants, et favorisé Florian Thauvin, qui profite du siège laissé vacant sur le côté. Il pourrait, à terme, mettre la place de titulaire d’Olivier Giroud en danger. Les déclarations de Deschamps vont dans ce sens et font penser que le sélectionneur prépare déjà l’après-Giroud. Ce duo fait déjà miroiter aux Bleus plusieurs types d’animations offensives pendant la Coupe du monde.

Vidéo - Bleus - Deschamps sur Mpabbé: "Il a la qualité de pouvoir jouer aux trois postes"

00:56

Qui sera la doublure de Thomas Lemar à gauche ?

Dimitri Payet aurait sans doute fait partie des plans de Didier Deschamps s’il ne s’était pas blessé en finale de C3. Indisponible pour trois semaines, et laissé de côté par le sélectionneur, il laisse champ libre à Thomas Lemar pour occuper le flanc gauche de l’équipe de France. Dans la liste, aucune doublure évidente au Monégasque n’apparaît pourtant. C’est sans doute une des conséquences de la blessure de Payet, qui aurait pu prétendre l’être.

Dans l’esprit du sélectionneur, Kylian Mbappé pourrait occuper l’axe à la Coupe du monde. En cas de blessure de Lemar, le Parisien pourrait aussi faire l’affaire à gauche. Mais c’est sans doute Ousmane Dembélé qui présente le meilleur profil : à l’aise des deux pieds, il a plusieurs fois évolué sur ce côté, avec Dortmund et le Barça. Florian Thauvin, lui, paraît cantonné au côté droit, et Nabil Fekir à un rôle de doublure d’Antoine Griezmann.

Vidéo - "Payet faisait partie des plans de Deschamps mais était-il dans ses 23 ?"

01:13

Rabiot suppléant, est-ce mérité ?

Interrogé sur le cas d’Adrien Rabiot, pas sélectionné parmi les 23 mais comme suppléant, Didier Deschamps a été clair. “Les performances d’Adrien en équipe de France ne sont pas du tout du même niveau qu’avec le PSG”, a-t-il déclaré. Le Parisien paye ses entrées quelconques, et peut-être même ses déclarations, notamment après la Bulgarie (“C'était assez dur parce qu'il faisait froid, je n'étais pas chaud : j'avais aussi la peur de me blesser, quand on rentre dans des conditions comme ça”).

Rabiot est aussi et surtout la victime d’un vrai choix tactique : Deschamps a préféré privilégier une doublure à N’Golo Kanté, plutôt qu’un relayeur supplémentaire, sans doute dans l’idée éventuelle d’un passage au 4-3-3. “Par rapport à une construction de liste, j'ai pris l'option Steven Nzonzi. Il est plus proche du registre de N'Golo Kanté, même s'ils n'ont pas le même gabarit.” Adrien Rabiot n’a jamais fait assez pour le faire douter.

Vidéo - Pourquoi Rabiot n'a pas été retenu ? "Parce que Deschamps veut 23 guerriers"

04:06

Prendre Mendy, un risque utile ?

Didier Deschamps le sait : en forme, Benjamin Mendy n’a pas d’équivalent parmi le vivier des latéraux gauches français. Pour autant, sélectionner le Citizen après sa saison quasi blanche ressemble à un énorme pari. Dont a conscience le sélectionneur. “Évidemment qu'il y a un risque, a-t-il dit en conférence de presse. Aujourd’hui, je n’ai pas la certitude qu’il puisse jouer un match de 90 minutes. On va essayer, avec le staff, d’avoir plus de réponses avant le 4 juin.

La décision relève surtout, encore une fois, du manque de réel prétendant à gauche. Kurzawa et Digne, les deux plus utilisés par Deschamps ces derniers temps, n’ont jamais donné satisfaction, et le premier a même disparu des radars au PSG. Pendant ce temps, Lucas Hernandez a émergé, et offre une caution défensive sans doute supérieure au Barcelonais. Prendre Mendy est un risque, certes, mais le sélectionneur peut voir venir avec ses suppléants : “La seule liste qui comptera sera celle du 4 juin à midi.” Les matches amicaux en diront sûrement beaucoup sur Mendy.

Vidéo - Deschamps : "Hernandez a un profil différent que Digne"

00:46
0
0