Le document révélé par un procureur de Brooklyn a fait l'effet d'une bombe début avril. Il indiquait notamment que la FIFA aurait reçu des pots-de-vins pour permettre à la Russie et au Qatar d'organiser le Mondial 2018 et 2022. Si les Russes, les Qataris et Sepp Blatter ont nié dans la foulée, celui qui était président de la FIFA au moment du fameux vote organisé en 2010 a effectué une sortie, ce mercredi dans le quotidien Bild, qui devrait encore semer davantage de doutes.

Coupe du monde
Des pots-de-vin versés par le Qatar et la Russie pour avoir le Mondial ? Blatter nie tout
07/04/2020 À 14:52

En effet, Sepp Blatter a tout simplement suggéré de retirer l'organisation du Mondial 2022 au Qatar, alors que les travaux tournent à plein régime dans ce pays du Moyen-Orient en préparation de l'événement. "Pourquoi ne pas l'organiser en Allemagne, mais cela ferait deux éditions de suite en Europe ? Le Japon est aussi une possibilité, mais je pense aux États-Unis. Ils organisent l'édition de 2026 (ndlr : avec le Mexique et le Canada) et ont déjà l'expérience de 1994", a indiqué l'ancien dirigeant de 84 ans.

CdM Clubs - Klopp: "Les droits de l'homme au Qatar ? Je suis la mauvaise personne pour répondre"

"Il y a eu une intervention politique pour attribuer le Mondial 2022 au Qatar, c’est tout. Dans ce genre de décisions, c’est une intervention politique à haut niveau qui se fait", avait également annoncé Sepp Blatter au début du mois. Dans une interview accordée au Times il y a cinq ans, l'ancien président de la FIFA avait développé sa pensée en pointant du doigt le rôle joué par la France dans cette attribution.

Coupe du monde
La Concacaf modifie ses qualifications pour le Mondial 2022
28/07/2020 À 08:12
Coupe du monde
Dalic prolongé sur le banc de la Croatie jusqu'au Mondial 2022
23/07/2020 À 18:40