Un succès historique et l'Iran conserve ses espoirs de qualification. La Team melli a réagi avec orgueil après la gifle infligée par l'Angleterre (2-6) lors de la première journée. Les Iraniens ont décroché un troisième succès en Coupe du monde de leur histoire, vendredi devant le pays de Galles (0-2).
Le film du match
Rouzbeh Cheshmi (90e+8) et Ramin Rezaeian (90e+11) ont soldé un succès qui s'est construit en toute fin de rencontre. D'abord dominateurs dans le jeu, les Dragons ont plié sous les assauts tranchants des Perses en transition. L'une d'entre elles a précipité l'expulsion de Wayne Hennessey, coupable d'une sortie dangereuse sur Mehdi Taremi (87e). Grâce à cette victoire, les Iraniens remontent à la deuxième place du groupe B, deux unités devant les Gallois, qui voient peu à peu les portes des huitièmes se refermer devant eux.
Coupe du monde
Bale menace fantôme, Rashford et Foden opportunistes : Les tops et flops
29/11/2022 À 22:24
Le calendrier complet | Le programme TV | Faites vos pronos !
Longtemps, on semblait se diriger vers un énième 0-0. Ce qui serait le cinquième, déjà, de ce Mondial 2022. La première mi-temps, vivante mais émaillée de défaillances techniques dans les 30 derniers mètres des deux côtés, abondait dans ce sens. Quelques occasions ont tout de même animé un premier acte disputé et équilibré. Si Hossein Hosseini a été le premier à être sollicité sur une reprise à bout portant de Kieffer Moore (12e), Ali Gholizadeh a vu son but annulé pour une position avancée de son passeur, Sardar Azmoun (15e). Mobile mais maladroit et chahuté par une arrière-garde galloise particulièrement rugueuse, l’attaquant du Bayer Leverkusen a eu une autre possibilité d’ouvrir le score en première mi-temps, au bout du temps additionnel sur un service léché de Saeid Ezatolahi (45e+2).
Suivez l'UCI Track Champions League en vous abonnant à Eurosport

Hennessey expulsé, le tournant du match

Dans la lignée de leur production avant la pause, les hommes de Carlos Queiroz ont insisté dans le registre transition rapide. Cela a failli payer avec un énorme temps fort en faveur de la Team melli. Azmoun a d'abord trouvé le poteau au bout d'un raid solitaire (51e), avant que Gholizadeh ne voie sa frappe enroulée mourir sur le montant (52e). Deux poteaux qui sonnent comme un avertissement cinglant adressé à une défense galloise souvent prise de vitesse. Ce n'était pas forcément mieux en attaque, où Gareth Bale a été assez discret en dépit d'une tentative cadrée de près (67e).
Peu à peu, les occasions se succèdent côté Iran, avec cette frappe de Saeid Ezatolahi détournée in extremis (73e) par un Wayne Hennessey impeccable jusqu'au tournant de la rencontre. Coupable d'une sortie anticipée complètement ratée, le tout loin de sa surface, sur Mehdi Taremi, le portier des Dragons est expulsé après révision du VAR (87e). Un coup du sort qui va conforter l'approche attentiste des Gallois, bien décidés à conserver le point du nul, mais aussi motiver des Perses survoltés.
Le premier frisson de l'épilogue est signé Mehdi Torabi (89e) et, malgré l'excès de précipitation dans les prises de décisions des Iraniens, la délivrance est arrivée au bout du temps additionnel. Alors qu'il hérite du cuir à la suite d'un mauvais renvoi de Joe Allen, Rouzbeh Cheshmi a décoché une frappe sèche logée dans le petit filet de Danny Ward, entré en jeu pour suppléer Hennessey (90e+8, 0-1). Trois minutes plus tard, c'est Ramin Rezaeian qui, d'une louche subtile, est allé tromper Ward et offrir un succès importantissime à l'Iran.
Cette victoire lui permet de remonter à la deuxième place provisoire du groupe B, en attendant le résultat de la rencontre entre l'Angleterre et les Etats-Unis ce soir (20h). Etats-Unis qu'il affrontera mardi prochain (20h) dans ce qui pourrait bien ressembler à une finale pour la qualification.
Coupe du monde
A l'arraché, les Etats-Unis passent aussi
29/11/2022 À 21:03
Coupe du monde
Une balade et direction les 8es pour les Three Lions
29/11/2022 À 20:57