Encore une polémique pour Gianni Infantino. Après avoir déclaré en janvier dernier que le projet de Coupe du monde tous les deux ans "pouvait donner de l'espoir aux Africains pour qu'ils n'aient pas besoin de traverser la Méditérannée", le président de la FIFA a estimé mardi que travailler sur les chantiers du Mondial qatari, qui auraient provoqué la mort de milliers de personnes, avait donné de la "dignité" et de la "fierté" aux travailleurs migrants.
Gianni Infantino a prononcé ces mots à l'occasion de la conférence mondiale du Milken Institute à Los Angeles et sur l'éventualité de voir la FIFA aider les familles des migrants morts sur ces chantiers. Le président de la FIFA a précisé que le droit du travail au Qatar s'était amélioré depuis que le pays du Golfe avait obtenu la Coupe du monde 2022 et qu'un salaire minimum y avait été instauré.
Coupe du monde
Les Bleus à 26 au Qatar : "Le grand gagnant, c'est évidemment Clauss"
24/06/2022 À 16:33
"N'oublions pas une chose, quand on parle de ce sujet : on parle d'un travail dur, difficile... L'Amérique est un pays d'immigration. Mes parents aussi ont émigré de l'Italie vers la Suisse, même si ce n'était pas très loin. Quand on donne du travail à quelqu'un, même si les conditions sont dures, on lui donne de la dignité et de la fierté. Ce n'est pas de la charité", a estimé Gianni Infantino. (Avec AFP).
Coupe du monde
La FIFA autorise les listes de 26 joueurs pour le Mondial
23/06/2022 À 17:08
Coupe du monde
1,2 million de billets vendus, "demande record" et prix des logements en hausse
22/06/2022 À 16:20