L'état de grâce est définitivement terminé. L'excellent début de saison laisse place au doute. Le Real Madrid de Florentino Perez connaît ses premières turbulences. Et le faux-pas face à Alcorcon, en 16e de finale de la Coupe du Roi, en est l'expression la plus extrême. La maison merengue et ses 422 millions de budget annuel, sa constellation de stars n'ont pas pesé lourd face au modeste club de la banlieue madrilène, évoluant en Segunda B, équivalent de la 3e division, et disposant d'un budget de 1,2 million d'euros... soit environ 300 fois moins que celui du Real Madrid.
Le score ? 4-0 et une humiliation qui devrait faire parler. Car si le Real n'avait pas aligné la grosse équipe, le onze de départ avait tout de même fort belle allure. Albiol, Diarra, Van der Vart, Guti, Granero, Raul et Benzema n'ont pourtant pas suffi. Et le grand Real a subi l'une des défaites les plus humiliantes de son histoire. Le match fut à sens unique, Alcorcon se procurant un nombre incalculable de situations dangereuses.
Un mois d'octobre calamiteux
Coupe du Roi
Getafe bat Valence et prend une option
22/01/2019 À 22:26
Sortis par un pensionnaire de Division 3 la saison passée, le Real Union Irun, les Merengue sont sur le point de voir l'histoire bégayer un an plus tard. Car les quatre buts encaissés seront bien délicats à remonter. L'intervention du directeur sportif, Jorge Valdano, dans les vestiaires à la mi-temps, alors que la bande à Raul accusait déjà trois buts de retard, témoigne du séisme qui a secoué le Real ce mardi soir. Une défaite qui devrait provoquer quelques remous au sein du club. Notamment pour Manuel Pelligrini, déjà cible de nombreuses critiques ces derniers jours. Le système de turnover mis en place par le technicien chilien est pointé du doigt tout comme certaines recrues, Karim Benzema en tête. Titulaire ce mardi, le Tricolore n'a rien pu faire pour endiguer la déroute des siens. Dés lors, la presse espagnole ne se fera pas plus tendre avec l'ancien Lyonnais dans les jours à venir.
Ce revers couronne une période délicate pour des Madrilènes qui viennent de signer une semaine calamiteuse. D'abord une défaite à domicile en C1 face au Milan AC (2-3) puis un nul poussif sur la pelouse de Gijon (0-0) et, enfin, ce cinglant revers en Coupe du Roi. Le bilan du mois d'octobre est accablant pour la Casa Blanca. Toutes compétitions confondues, le Real a subi trois défaites, concédé un nul pour une seule petite victoire. Fin octobre, le grand Real ne fait déjà plus peur.
Coupe du Roi
Le recours de Levante rejeté, le Barça verra bien les quarts (face à Séville)
18/01/2019 À 16:36
Coupe du Roi
Après la parole, les actes : Levante a dénoncé le Barça pour un joueur inéligible
17/01/2019 À 21:03