Imago

La coupe est pleine

La dure vie de sélectionneur
Par Eurosport

Le 14/07/2006 à 14:02Mis à jour

A l'issue de la Coupe du monde, ils ne sont que dix sélectionneurs à avoir conservé leur poste. Après les démissions, de Marcello Lippi et Jürgen Klinsmann, ils sont désormais quatorze techniciens à avoir quitté leur poste. La vie de sélectionneur semble

Raymond Domenech est décidément un sélectionneur atypique. Menacé il y a quelques mois, le patron des Bleus ne fait aujourd'hui plus débat. A la suite d'un Mondial réussi où il a mené la France en finale contre l'Italie, il a été reconduit dans ses fonctions par le conseil fédéral de la FFF. Quelques jours après le sacre de la Squadra Azzurra, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais est presque une exception. Il fait partie des 10 sélectionneurs sur 32 à avoir été confirmés à leur poste à l'issue du Mondial.

Lippi et Klinsmann à l'honneur

Le sélectionneur italien est parti au sommet. Champion du monde avec l'Italie, l'ancien patron de la Juve a tiré sa révérence. "J'estime que ma mission à la tête de l'équipe nationale est achevée" , a avoué le "Roi du coaching". Avec cette annonce, Lippi perpétue la légende des entraîneurs champions du monde. Il s'inscrit dans la lignée des Beckenbauer (en 1990 avec l'Allemagne), Parreira (1994 avec le Brésil), Jacquet (1998) et Scolari (2002 avec le Brésil). Tous ont choisi d'arrêter l'aventure à la tête de leur sélection après le sacre suprême. Nommé jeudi, Roberto Donadoni aura la lourde tâche de succéder à son compatriote à la tête de la Squadra Azzurra.

Scolari attend

Tous les sélectionneurs n'ont pas eu la même chance. Pour beaucoup, leur départ s'est fait sous les critiques après un ultime échec. Alexandre Guimaraes, le sélectionneur du Costa Rica, a été rendu responsable des piètres performances de sa formation. Il a été obligé de démissionner sous les menaces contre lui et sa famille. Même finalité pour José Pekerman malgré le soutien des supporters argentins. Guus Hiddink, Dick Advocaat, Henri Michel et Ricardo La Volpe entre autres ont également tous quitté leurs postes pour résultats insuffisants.

Ils devraient rester (10)

Angola: Luis Oliveira Goncalves
Arabie saoudite: Marcos Paqueta
Croatie: Zlatko Kranjcar
Espagne: Luis Aragones
France: Raymond Domenech
Pays-Bas: Marco van Basten
République tchèque: Karel Brückner
Suisse: Köbi Kuhn
Tunisie: Roger Lemerre
Ukraine: Oleg Blokhine

Ils ont quitté leur poste (14)

Allemagne: Jürgen Klinsmann remplacé par son adjoint Joachim Löw
Angleterre: Sven-Goran Eriksson, remplacé par son adjoint Steve McClaren
Argentine: José Pekerman
Australie: Guus Hiddink, nouveau sélectionneur de la Russie
Corée du Sud: Dick Advocaat, remplacé par son adjoint Pim Verbeek
Costa Rica: Alexandre Guimaraes
Côte d'Ivoire: Henri Michel
Iran: Branko Ivankovic
Italie: Marcello Lippi Japon: Zico, remplacé par Ivica Osim
Mexique: Ricardo La Volpe
Pologne: Pawel Janas
Serbie-Monténégro: Illija Petkovic
Trinité-et-Tobago: Leo Beenhakker, nouveau sélectionneur de la Pologne

Ils s'interrogent (2)
Brésil: Carlos Alberto Parreira
Portugal: Luiz Felipe Scolari

Ils ne sont pas encore fixés (6)

Equateur: Luis Fernando Suarez
Etats-Unis: Bruce Arena
Ghana: Ratomir Dujkovic
Paraguay: Anibal Ruiz
Suède: Lars Lagerbäck
Togo: Otto Pfister

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0