Enfin, on va pouvoir mettre un point final à cette triste histoire de coup de tête et de provocation. La commission de discipline de la FIFA a rendu sa décision et décidé de punir les deux protagonistes du 9 juillet. Expulsé pour avoir porté un coup de tête à la poitrine de Marco Materazzi lors de la prolongation de la finale Italie-France (1-1, 5 tab à 3), Zinédine Zidane a écopé de trois matches de suspension et d'une amende de 7500 francs suisses (4800 euros). Mais n'a pas été privé de son titre de meilleur joueur du Mondial, comme l'avait laissé entendre Sepp Blatter. La question n'a d'ailleurs pas été évoquée.
Entendu jeudi, l'ancien capitaine des Bleus s'est excusé devant la commission de cinq membres présidée par Marcel Mathier et s'est engagé à effectuer des travaux d'intérêt général pour la cause des enfants et des adolescents. "Sachant qu'il met un terme à sa carrière, la commission a pris note que Zinédine Zidane s'engageait, au-delà des sanctions prononcées à son encontre, à se rendre disponible pendant trois jours auprès de la FIFA pour des activités humanitaires menées par l'instance dirigeante du football mondial en faveur des enfants et des adolescents", peut-on lire dans le communiqué publié par la Fédération Internationale.
Coupe du monde
Les adieux de Zidane, le coup de tête et le sacre italien : 14 ans après, la cicatrice reste vive
09/07/2020 À 07:33
Materazzi ne jouera pas contre la France
Entendu le 14 juillet, Marco Materazzi n'a pas été oublié par la FIFA. Comme l'espérait Zinédine Zidane la semaine passée, le provocateur a aussi été puni. Même si la commission de discipline a reconnu et confirmé ce qu'avançaient Zizou et Materazzi, à savoir que les insultes de l'Italien "n'étaient pas de nature raciste", le défenseur a tout de même été reconnu coupable d'atteinte à l'honneur pour "sa provocation répétée ".
Il écope de deux rencontres de suspension et de 5000 francs suisses d'amende (3200 euros). Sauf s'il fait appel, Marco Materazzi manquera donc les débuts de la Squadra Azzurra lors des éliminatoires de l'Euro 2008. Il n'affrontera pas la Lituanie le 2 septembre ni... la France le 6 septembre. Les 80000 spectateurs du Stade de France n'auront donc pas l'occasion de "saluer" le champion du monde. Dommage.
Coupe du monde
La FIFA ouvre une enquête sur les conditions d'attribution du Mondial 2006 à l'Allemagne
22/03/2016 À 13:55
Coupe du monde
Mondial 2006: le FBI enquête sur le mystérieux versement de 6.7 millions d'euros
23/01/2016 À 12:08