Une sanction forte de la part de la commission de discipline. L'entraîneur de l'équipe féminine de Guingamp, Frédéric Biancalani, expulsé lors d'un match en septembre pour manque de respect envers les arbitres, a été suspendu pour 17 matches, soit jusqu'à la fin de la saison de D1, a-t-on appris jeudi auprès du club. La manager de l'équipe féminine, Marlène Bouédec, sanctionnée pendant le même match, perdu (2-1) contre Dijon le 26 septembre à domicile, a pour sa part écopé de 15 matches de suspension. Le club n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.
Agé de 46 ans, Frédéric Biancalani a effectué quasiment toute sa carrière de joueur comme défenseur à Nancy, dont il a ensuite dirigé l'équipe féminine pendant quatre ans. Il est arrivé à Guingamp en 2016 pour diriger les U17 du centre de formation, avant de devenir entraîneur de l'équipe féminine en 2018. La saison dernière, les joueuses de Guingamp avaient terminé 6es du championnat et s'étaient hissées pour la première fois de leur histoire en demi-finale de Coupe de France, perdue (1-0) contre l'OL en juillet. Actuellement avant-dernières du championnat, avec seulement une victoire pour quatre défaites, elles doivent retrouver les championnes de France et d'Europe en titre ce vendredi à Lyon pour la 6e journée de D1 féminine.
D1 Arkema
Le Sommer prêté à OL Reign jusqu'à fin décembre
IL Y A 4 HEURES

"Il y a un risque de disparition pour plusieurs clubs français": la L1 face à la crise Mediapro

D1 Arkema
Cascarino prolonge à l'OL et ne cache pas son rêve de Ballon d'Or
07/05/2021 À 11:29
D1 Arkema
L'OL féminin change de tête(s) : Bompastor nommée, Vasseur s'en va d'un commun accord
27/04/2021 À 09:33