Getty Images

Payet assure et l'OM rassure

Payet assure et l'OM rassure
Par AFP

Le 19/07/2019 à 07:07Mis à jour Le 19/07/2019 à 09:38

EA LIGUE 1 GAMES - Marseille et Dimitri Payet, auteur d'un doublé, ont un peu rassuré leurs supporters en remportant un match de préparation contre Bordeaux (2-1), jeudi en demi-finale à Washington, après deux matches et une mi-temps ratés. L'OM jouera en finale contre Saint-Étienne.

L'OM retrouve (enfin) le sourire. Après deux défaites en deux matches amicaux, les Olympiens ont battu les Girondins de Bordeaux (2-1) dans la nuit de jeudi à vendredi lors des EA Ligue 1 Games. André Villas-Boas était "content, surtout parce qu'on a joué au foot aujourd'hui", a lancé l'entraîneur après la victoire. "La victoire est importante pour la confiance dans notre travail", a ajouté le Portugais. Elle survient après les humiliations contre une D3 anglaise, Accrington Stanley (2-1) et les Glasgow Rangers (4-0).

"J'ai dit aux joueurs que j'étais content de leur prestation. Ils ont joué au foot avec courage, ça me plaît, aux Rangers le résultat était négatif mais la prestation aussi, mais aujourd'hui non", a souligné AVB. En effet Payet a joué au foot. Il a marqué d'une frappe enroulée depuis son côté gauche, en appui avec Kevin Strootman, après une mésentente entre Raoul Bellanova et Albert Lottin (52').

Trois défaites sur trois pour Bordeaux

Puis il a habilement prolongé du plat du pied une ouverture en diagonale de Bouna Sarr, aligné ailier droit dans le 4-3-3 de Villas-Boas (57'). En deuxième période, l'OM a montré un plus beau visage, sous l'impulsion de Payet et de Strootman. Morgan Sanson aussi avait du jus. Mais en première les Olympiens semblaient apathiques, écrasés par la chaleur, et Bordeaux avait logiquement concrétisé sa domination par Pablo isolé, au deuxième poteau sur un corner pour marquer d'un plat du pied à trois mètres de la ligne (40').

Mais il reste du travail avant la reprise, le 10 août contre Reims, notamment pour Jordan Amavi, encore inquiétant, et sur "les coups de pieds arrêtés défensifs", estime AVB. .A Bordeaux, le chantier est plus grand encore, avec cette troisième défaite en autant de matches de préparation, après le Partizan Belgrade (1-0) et le club autrichien de Wolfsberger (3-1).

" Costil n'a quasiment eu aucun ballon à arrêter"

Mais Paulo Sousa préférait relativiser. "Ben (Costil) a pris deux buts mais n'a quasiment eu aucun ballon à arrêter", a commenté l'entraîneur bordelais. "On a pris le premier but sur une erreur individuelle d'un jeune joueur (Bellanova, ndlr), qui a aussi fait un bon match, surtout offensivement. Ça a changé le match, mais en général on a dominé", a ajouté l'autre technicien portugais de la soirée.

Parmi ses joueurs, Nicolas De Préville a été saignant sur son aile gauche dans le 4-2-3-1. Le jeune Yassine Benrahou a aussi eu de bonnes idées. Mais il faudrait vite gagner un match pour la confiance.

Der Zakarian a fait tourner

L'OM jouera donc contre Saint-Étienne en finale. Dans l'autre demi-finale, l'ASSE a profité du turn over décidé par Michel Der Zakarian en seconde période pour renverser Montpellier (4-2). "La victoire fait du bien pour le moral, mais on a rencontré deux équipes de Montpellier, il faut en tenir compte", a expliqué l'entraîneur stéphanois, Ghislain Printant.

A la pause, Montpellier menait 2-1 grâce à des buts de Vitorino Hilton (35) et Gaëtan Laborde sur penalty (45 s.p.). Mais l'entraîneur héraultais a changé toute son équipe, sauf Dimitry Bertaud, titulaire en attendant l'arrivée probable du gardien du Dinamo Zagreb, Dominik Livakovic.

"On a joué une première période de bon niveau, s'est satisfait Der Zak, on voulait faire tourner. La deuxième a été beaucoup plus difficile, avec tous les jeunes derrière et deux, trois joueurs d'expérience. Certains jeunes voient la différence de niveau entre le CFA et la Ligue 1."

Que retenir de ce match de préparation ? Côté stéphanois, Mathieu Debuchy est en pleine forme. Il a marqué le premier but de l'histoire des EA Ligue 1 Games, d'une jolie demi-volée sous la barre (33e), et a réussi un doublé, reprenant un ballon après une occasion de Loïs Diony (73e). Entre-temps, Rémy Cabella avait égalisé à 2-2 sur penalty après une faute de Mathias Suarez sur Robert Beric (52e).

Entré pour la dernière demi-heure à la place de Beric, Loïs Diony a marqué un but superbe d'une frappe dans la lucarne (83e). En revanche l'arrière-central venu du Havre, Harold Moukoudi, a été en difficulté. C'est lui qui provoque le penalty sur Jordan Ferri (45e), transformé par Gaëtan Laborde.

Côté montpelliérain, se sont mis en valeur une recrue, Jordan Ferri, et le plus ancien joueur du club, Vitorino Hilton, buteur à 41 ans sous la chaleur tropicale de la capitale américaine.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0